LE DIRECT
 Marc Bernard

Le biographe (Marc Bernard et moi)

1h

"Ce documentaire est une histoire d’amour d’outre-tombe. Un dialogue inédit entre Marc Bernard et moi." Stéphane Bonnefoi

 Marc Bernard
Marc Bernard Crédits : Radio France

Il y a dix ans, je réalisais mon premier documentaire pour Surpris par la nuit  : « Les vies de Marc Bernard ». J’entrais par l’une de ses plus belles portes dans l’espace radiophonique grâce à un prix Goncourt oublié, sur lequel je travaillais depuis quelques mois.

Cette double rencontre, presque simultanée, radiophonique et littéraire, allait impressionner ma vie jusqu’à ce jour.

Cette relation n’est pas achevée : je travaille depuis lors à la rédaction de sa biographie (à paraître en 2014). Le point final d’années de travail, qui marquera le début de notre séparation.

Ce documentaire établit une sorte de bilan.

J’ai réalisé un travail inédit sur cet auteur resté fidèle à ses origines ouvrières (au risque de la précarité), avec le soutien indéfectible de son ami nîmois Jean Paulhan. Marc Bernard a laissé une quinzaine de récits et de nombreux prix (Goncourt, Interallié, Académie française…) à son éditeur, Gaston Gallimard.

Un travail ô combien intimiste.

J’ai ouvert des valises de documents de Marc Bernard, pourrissant dans la cave de sa fille, que celle-ci n’avait jamais eu la force d’ouvrir. Elle m’a confié ses carnets intimes, ses lettres, des photos de son bonheur avec Else. J’ai hérité de toute sa mémoire manuscrite et photographique. Depuis la disparition, aussi brutale que temporaire de sa fille Annie - retrouvée à l’occasion de ce documentaire, je suis à jamais lié à lui. Je vais entretenir sa tombe, abandonnée.

J’ai, chez moi, plus de traces de sa vie que de la mienne…

L’étrangeté d’une présence si vivante en moi, si influente sur ma vie, d’un mort. C’est peu dire que j’ai puisé chez lui, cet absent, une force.

En le tirant peu à peu de l’ombre, j’ai, rétrospectivement, l’impression qu’il m’a offert d’entrer dans un autre âge.

La mort de sa femme Else en 1969 sera d’une influence considérable sur son œuvre. Il s’engagea à mourir avec elle. Sur son lit de mort, elle lui fit promettre de vivre pour écrire. Durant les 15 années qu’il lui restera à vivre, Marc Bernard n’écrira plus que sur Else. Il livrera, en 1972, le plus beau livre de l’après-guerre dédié au deuil amoureux : La mort de la bien-aimée  (Gallimard).

A 72 ans, veuf, Marc Bernard est toujours plus amoureux d’Else. « Ce n’est pas un dialogue permanent, mais une présence constante » , confesse t-il, à demi conscient, à la radio peu après la mort d’Else. Il danse avec elle dans le noir. Il lui écrit des lettres. On croit qu’il sombre dans la folie. On pense plutôt à cette phrase de Rilke : « Dans la mesure où nous sommes seuls, l’amour et la mort se rapprochent » .

Ce livre, d’une portée troublante, eut une influence décisive sur moi. Sa lecture m’a attaché définitivement, charnellement, à Marc Bernard.

Ce documentaire est une histoire d’amour d’outre-tombe. Un dialogue inédit entre Marc Bernard et moi.

Un hommage à celui à qui je dois tant. Et peut-être tout.

  • Un Atelier de la création de Stéphane Bonnefoi
  • Réalisation Véronique Lamendour
  • Avec : Annie Teulière-Bernard , fille oublieuse de Marc
  • Prise de son : Frédéric Cayrou
  • Archives Ina : Marie Chauveau

Merci à Arlette Moutardier, taxi à La Ferté-sous-Jouarre, et à Christian Estèbe , auteur de Petit exercice d’admiration  (Finitude, 2007).

Quelques livres de Marc Bernard

  • Anny , Gallimard (prix Interallié 1934)
  • Pareils à des enfants… , Gallimard (coll. L’imaginaire - prix Goncourt 1942)
  • Vacances , Gallimard, 1953
  • Sarcellopolis , Flammarion, 1964 (puis Finitude , 2011)
  • La mort de la bien-aimée , 1972 - Gallimard (coll. L’imaginaire)
  • Au-delà de l’absence , 1976 - Gallimard (coll. L’imaginaire)
  • Au fil des jours , 1984, Gallimard
  • A l’attaque ! , 2003, Le Dilettante
  • A hauteur d’homme , 2007, Finitude
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......