LE DIRECT

L'underground musical français post-68 et pré-punk

59 min

Par : Yves-Marie Mahé

Réalisation : Nathalie Salles

Mixage : Eric Boisset

Prise de son : Benjamin Thuau

Patrick Vian de "Red Noise" avec sa guitare devant les CRS en Mai 1968
Patrick Vian de "Red Noise" avec sa guitare devant les CRS en Mai 1968

Placé entre deux mouvements musicaux médiatisés (le yéyé et le punk), la génération underground, de 1968 à 1977, est méconnue en France.

Cette musique fut celle d'une jeunesse militante qui a cru en la révolution.

N'étant pas de purs hommes d'art isolés de toute réalité, ces artistes, en mettant la main à l'organisation économique, ont su trouver une cohérence entre leurs idéaux et leurs pratiques de la musique. L'auto-production s'est donc faite naturellement pour cette génération de musiciens.

La musique underground était diverse : on y trouvait de la musique progressive mais aussi de la chanson barrée comme Brigitte Fontaine ou Albert Marcoeur , du free rock comme Red Noise et Camizole ou les prémisses de la musique électronique avec Richard Pinhas et Heldon.

Cette période fut aussi celle d'une véritable évolution technique avec l'apparition du synthétiseur et de la boite à rythme.

Ce fut également l'apparition des labels "Saravah", "BYG" "Futura", "Disjuncta" ou "Cobra".

Le label Cobra où l'on trouve des musiciens de rock progressif (Pinhas, Heldon, Lard Free ou Urban Sax) produisit le premier 45t punk de Métal Urbain, groupe qui utilisait aussi des synthés et boites à rythmes.

Ces dernières années, les éditions "Le mot et le reste" ont consacré quelques livres à ce mouvement dont l'ouvrage d'Eric Deshayes et Dominique Grimaud "L'underground musical en France".

L'émission n'a pas pour but de tenir un discours nostalgique mais de traiter de la naissance d'un mouvement, l'auto-production, qui est plus que jamais d'actualité.

Les musiciens intervenants dans l'émission sont toujours en activité, sortent de nouveaux disques et font régulièrement des concerts.

Avec :

François Tusques , pianiste de free jazz et accompagnateur de Colette Magny.

Albert Marcoeur , chanteur et compositeur de chanson expérimentale.

Richard Pinhas , musicien électronique de "Heldon" et fondateur du label "Disjuncta".

Luc Marianni , musicien électronique et critique.

Dominique Grimaud , musicien de "Camizole" et co-auteur de "L’underground musical en France".

Frank de Quengo , musicien de "Dragibus", disquaire de "Bimbo Tower", programmateur du festival "Sonic Protest" et éditeur du label "Poutre apparente".

et

Pierre Barouh .

Brigitte Fontaine .

Colette Magny .

Zip Zinc .

Musiques diffusées dans l'émission :

  • François Tusques : "Piano Dazibao" et "Dansons avec les travailleurs immigrés"

  • Vanessa Hachloum : "Pour en finir avec le travail"

  • Jacques Dudon : "Erosion distillée" - Heldon : "Electronique guerilla"

  • Luc Marianni : "Souvenirs du futur"

  • Albert Marcoeur : "1974"

  • Red Noise : "Sarcelles-Lochères"

  • Camizole : "Charles De Gaulle"

  • Richard Pinhas : "Chronolyse"

  • Brigitte Fontaine : "Comme à la radio"

  • Colette Magny : "Transit"

  • Etron Fou Leloublan : "Batelages" et "Les trois fou's perdégagnent (au pays des…)"

  • Métal Urbain : "Chef d'oeuvre"

  • Jacques Thollot : "Quand le son devient aigu, jeter la girafe à la mer"

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......