LE DIRECT

Suspendu, le téléphérique

59 min

Un projet de Nicolas Mathias et Johanna Bedeau

Réalisation Angélique Tibau

Téléphériques
Téléphériques Crédits : Nicolas Mathias - Radio France

Le téléphérique. C’est l’objet qui relie le monde d’en haut et d’en bas sans jamais se détourner. Il s’élève au dessus de la ville vers l’au delà.

Nous vous proposons d’y monter avec nous.

Des lieux énigmatiques en pleine montagne, une série de sons de machinerie graves plus ou moins forts, frottements, couinements. On ne voit toujours rien du téléphérique précisément mais on entend le mouvement. On entend les voix de plusieurs hommes qui se répondent. L’un d’eux raconte ses souvenirs relatifs à ses rêves, à son imaginaire.

C’est à la fois aérien et terrestre.

Quand il se rapproche de nous les sons des modulations sont quasi musicaux. La cabine approche de plus en plus. Puis elle passe au dessus de nous et continue son chemin pour disparaître, jusqu'à ce que la nature reprenne le dessus.

Téléphériques
Téléphériques Crédits : Nicolas Mathias - Radio France

On décide de monter avec le flux des montagnards et des touristes. On part de 1000 mètres pour arriver à 3842 mètres.

Dans la vallée les sons quasi urbains, les routes, les immeubles, puis la cabine nous arrachent à cette ambiance et nous amènent là où la foret s’arrête. Le décor est minéral. Les sons ne sont plus les mêmes. La vallée n’est qu’une rumeur lointaine. Parfois au loin s’extrait le son sourd d’une moto.

Petit à petit, on élargit sur des plans sonores qui changent en fonction de la hauteur. On devine rapidement qu’on n’est plus à la même altitude.

Téléphériques
Téléphériques Crédits : Nicolas Mathias - Radio France

La cabine poursuit son ascension.

Plus loin…

elle fait corps avec la roche. La gare est creusée à l’intérieur de la montagne elle même. La rumeur a totalement disparue. Plus de sons. Le véritable silence.

Parfois au loin le bruit d’un avion.

Puis les sons se perdent.

Enfin, on arrive à destination. Il faut descendre. Une fois à terre, un ultime petit mouvement de la remontée mécanique qui se bloque comme une porte qui se ferme derrière nous.

Sons de l’extérieur, du dehors.

On est pratiquement seul en cette période de l’année. Deux alpinistes partent devant nous à l’assaut du mont blanc. Sons des crampons dans la neige jusqu’à qu'à les voir disparaître complètement.

Comme dans un entre deux où l’on passerait d’un appartement à l’autre, on entre dans un autre monde, aérien.

C’est aussi la force de ces lieux reliés par un téléphérique qui inspirent le cinéma. Ursula Meier dans "l'enfant d’en haut" parle de la fascination de la verticalité de ces deux mondes.

A travers son monde onirique on découvre l’ "entre" : entre le haut et le bas, entre la terre et le ciel.

Avec

Ursula Meier

Nicolas Mathias

Pierre Louis Roy

Bernard Borgarelli

Nicolas Vial

Marie, François

Téléphériques
Téléphériques Crédits : Nicolas Mathias - Radio France
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......