LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La guerre des Droites

56 min
À retrouver dans l'émission

Il y a eu Pompidou contre de Gaulle, puis Chaban contre Pompidou. Il y a eu Chirac contre Chaban, contre Giscard, Léotard, Balladur… Puis Sarkozy contre Chirac, contre Villepin, Bayrou contre Sarkozy, Copé contre Fillon, et maintenant Sarkozy contre Juppé et tous les autres…

La guerre des droites est une série qui ne semble pas avoir de fin.

Depuis 1958, la droite, au pouvoir durant quarante ans sur 56 années que compte la Cinquième République, a connu une succession de conflits internes qu’on ne saurait résumer à de simples batailles d’égo.

Désunie, la droite l’est structurellement, historiquement. D’où, d’ailleurs, une certaine difficulté à la définir.

Sous la Troisième République, elle a représenté un ensemble par défaut : la droite était ce que n’était pas la Gauche : anti-républicaine, anti-dreyfusarde, anti-parlementariste, antisémite, anti-communiste...

Cet ensemble hétéroclite de ligues qui la composaient ne constitua pour autant jamais, loin sans faut, un ensemble cohérent et structuré.

Il faut attendre la fin de Seconde Guerre Mondiale pour que le Général de Gaulle fédère certains de ses courants, tout en excluant ses membres discrédités par une participation active au régime de Vichy

Sur le plan des idées, il existe bien plusieurs droites qui se structurent à partir des années 70 autour de deux grands pôles.

D’un côté, le RPR néo-gaulliste, étatiste, souverainiste, modernisateur et conservateur à la fois. De l’autre, l’UDF représentant la droite non-gaulliste, coalition composite de partis allant des Chrétiens-démocrates aux libéraux.

Face au FN – troisième pôle d’une droite en fusion – la droite est depuis longtemps hésitante, et pas seulement pour des raisons stratégiques : alliance ou rejet ? Digue ou compromis ?

La guerre des Droites
La guerre des Droites Crédits : cp - Radio France

avec

Michel Winock :

Historien, spécialiste de l’histoire de la République Française ainsi que des mouvements intellectuels et politiques il a travaillé particulièrement sur les thèmes du socialisme, de l’antisémitisme, du nationalisme et des mouvements d’extrême droite en France

-La droite, hier et aujourd'hui , Éditions Perrin, 2012, et Éditions Tempus, 2013

Carole Barjon :

Journaliste au Nouvel Observateur, chargée du suivi de la droite, auteur en 2013 chez Plon de "Le coup monté"

Patrick Devedjian

Membre de l' UMP, ancien ministre, il est actuellement président du conseil général des Hautes Seine et député de la 13e circonscription des Hauts de Seine

-Penser la droite , Plon, 1999

Christophe de v oogd :

Il enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris l’histoire des idées politiques, l’historiographie et les techniques d’écriture. À côté de diverses activités dans le domaine européen (forums de réflexion, rapports et contributions), ses publications portent essentiellement sur l’histoire et l’actualité néerlandaises (Histoire des Pays-Bas , Fayard, 2003, Le Patrimoine d’Amsterdam , Amsterdam, 2005). Le Conseil de la semaine.

"Les années Pompidou" de Sabrina Tricaud (Belin)

Intervenants
  • historien, enseignant à Science-Po, spécialiste des idées et de la rhétorique politique.
  • Chef du service politique au « Nouvel Obs », auteure de « Mais qui sont les assassins de l’école ? » (ed. Robert Laffont)
  • président Les Républicains du conseil départemental des Hauts-de-Seine, ex-député des Hauts-de-Seine et avocat
  • Historien
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......