LE DIRECT
Eric Zemmour (de dos), Patrick Buisson et Philippe de Villiers lors de la soirée organisée pour les 50 ans de la revue Valeurs Actuelles

"L'union des droites", ce qui se cache derrière une formule

44 min

La droite dite de gouvernement pourrait-elle s'allier avec l'extrême-droite ? La question suscite débats et controverses depuis les années 1970. Qui souhaite cette alliance ? Sur la base de quelles convergences ?

Eric Zemmour (de dos), Patrick Buisson et Philippe de Villiers lors de la soirée organisée pour les 50 ans de la revue Valeurs Actuelles
Eric Zemmour (de dos), Patrick Buisson et Philippe de Villiers lors de la soirée organisée pour les 50 ans de la revue Valeurs Actuelles

Une expression ambiguë que cette union des droites, dont il est parfois difficile de comprendre si elle prétend unifier les composantes de la droite républicaine ou créer des passerelles avec l’extrême-droite.

Au 19ème siècle, cette notion renvoyait à l’union des familles monarchistes légitimistes et orléanistes avec les bonapartistes, décrite dans le célèbre ouvrage de René Rémond, Les droites en France.

Dans la période contemporaine, elle resurgit à la fin des années 70 comme une volonté de rassembler les droites contre la menace d’une arrivée de la gauche socialo-communiste au pouvoir. Face à une union de la gauche, certains à droite agitent alors le rêve d’une union des droites allant de Tixier-Vignancourt à Jacques Chirac.

Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République en 2007 avec une partie des voix du Front national, ce fantasme a réémergé sous l’influence de politiques, conseillers de l’ombre ou de leaders d’opinion qui en font un objectif en soi.

Patrick Buisson, Robert Ménard, Eric Zemmour, Philippe de Villiers et d’autres n’ont qu’une ambition : fédérer la droite pour en finir avec une gauche au pouvoir et restaurer de manière durable les valeurs jugées « traditionnelles » de la France.

Un combat pour les valeurs qui bute cependant encore sur un obstacle : l’impossibilité pour l’instant d’une alliance électorale, refusée aussi bien par les dirigeants des Républicains et de l’UDI que du FN.

Un an avant les prochaines échéances présidentielles, alors que cette question est à nouveau posée, comment définir l’union des droites ? Quels ont été l’histoire et les rouages de cette ambition ? Avec quelles thématiques et quel succès aujourd’hui ?

Ce sont ces questions trop souvent négligées qui sont au centre de ce nouvel Atelier du pouvoir consacré à l’union des droites, programme politique ou fantasme idéologique.

Jérôme Fourquet et Jean-Philippe Moinet
Jérôme Fourquet et Jean-Philippe Moinet Crédits : AD
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......