LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
François Mitterrand et Georges Marchais lors du meeting unitaire de la gauche le 26 avril 1974, à Paris

L'union des gauches est-elle un concept dépassé ?

44 min

Du Programme commun à la Gauche plurielle, quelles conditions ont permis d'unir les forces de gauche au cours de notre histoire politique ? La logique des primaires a-t-elle changé la donne ?

François Mitterrand et Georges Marchais lors du meeting unitaire de la gauche le 26 avril 1974, à Paris
François Mitterrand et Georges Marchais lors du meeting unitaire de la gauche le 26 avril 1974, à Paris Crédits : AFP - AFP

A l’heure des « gauches irréconciliables », l’union de la gauche et ses avatars – gauche plurielle ou arc en ciel, sans parler de la belle alliance populaire dont l’intitulé même repose sur un double anachronisme – cette union semble appartenir au vieux monde.

Celui des images sépia où les leaders de la gauche réunis chantaient l’internationale, présentaient un programme commun à toute la gauche, et rêvaient ensemble de réaliser le socialisme en France malgré leurs divisions.

Il faut cependant se méfier de cette nostalgie qui tend à déformer l’histoire.

Depuis le congrès de Tours de décembre 1920, la gauche est, on le sait, fracturée entre sa composante radicale et révolutionnaire celle du PCF, et la frange réformiste qualifiée par les communistes de social-traître, cette SFIO de Léon Blum devenue le Parti Socialiste sous l’égide de François Mitterrand.

Certes, ces gauches partageaient certains rêves et portaient des valeurs en commun, mais leur compétition et la violence de leurs échanges n’en était pas moins vive, qui ferait passer les attaques entre Manuel Valls, Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon, voire Emmanuel Macron pour des amabilités de bon aloi.

Pourtant, en 1936, en 1981, en 1997, voire en 2012 avec l’alliance entre les Verts, Le PS et les radicaux de gauche, les gauches ont su s’unir pour gouverner et mettre leurs différences dans leur poche pour essayer de changer la vie.

Que s’est-il donc passé depuis qui semble rendre aujourd’hui cette hypothèse si invraisemblable ? Les primaires ont-elles tué l’union des gauches ? Quelles seraient les conditions qui rendraient possible sa résurrection ?

Frédéric Sawicki, Olivier Faure
Frédéric Sawicki, Olivier Faure Crédits : AD

Bibliographie

La société des socialistes : le PS aujourd'hui

La société des socialistes : le PS aujourd'huiEditions du Croquant, Bellecombe-en-Bauges (Savoie). Collection Savoir-agir, 2006

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......