LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron en meeting le 10 décembre 2016 à Paris

Mystique et politique

44 min

Des références de Mitterrand ou De Gaulle à l'âme de la France, à la ferveur des meetings de cette campagne présidentielle, quels sont les ressorts communs de la politique, du charisme et de la mystique ?

Emmanuel Macron en meeting le 10 décembre 2016 à Paris
Emmanuel Macron en meeting le 10 décembre 2016 à Paris Crédits : Eric FEFERBERG - AFP

La politique en démocratie se veut à l’opposé de la mystique. Elle se présente comme une activité raisonnable dont l’enjeu est d’arracher aux dieux la fatalité de l’aventure humaine pour leur confier le feu prométhéen de leur destin commun.

Et pourtant, force est de constater que la politique n’est pas exempte de transcendance. Comme si elle ne pouvait se résumer à la seule gestion des affaires courantes, elle qui prétend, dans le meilleur des cas, fixer un horizon plus vaste à l’action collective.

Par mille symboles, rituels ou discours, elle mobilise un imaginaire proche de ce religieux refoulé qui continue d’imprégner notre société déchristianisée.

Qu’elle fasse référence au peuple, à la nation, à la religion ou à une idéologie, la dimension mystique de la politique peut s’incarner dans la croyance existant au sein d’un groupe en un principe supérieur ou un être supérieur, qu’il soit candidat, dieu ou idéologie.

Mais elle peut aussi prendre la forme d’un rassemblement autour d’une croyance qui nous unit dans une communion égalitaire et invisible autour de valeurs partagées.

La dimension transcendantale de la politique est enfin le signe d’une conception passionnelle, parfois irrationnelle de la politique, cette scène permanente où l’on se dit qu’il faut avoir un petit grain pour en accepter les contraintes, les difficultés, et souvent la violence.

Quel rapport entretient la mystique avec la politique dans une démocratie comme la France ? Les formes contemporaines de transcendance se substituent-elles à une religion défunte ou sont-celles propres à toute activité politique ? Faut-il craindre ce rapport mystique de certains acteurs politiques ou s’en moquer ?

Jean-Pierre Mignard et Philippe Portier
Jean-Pierre Mignard et Philippe Portier Crédits : AD

Outre les sons d'archives diffusés pendant cette émission et nos recommandations bibliographiques, quelques pistes pour aller plus loin sur le thème des rapports entre mystique et politique :

- Méditation mitterrandienne sur la mystique des forces telluriques de la France à l'occasion d'un de ses pèlerinages annuels à Solutré (1976) - reportage complet consultable sur le site de l'INA.

- Philippe Muray avait commenté très librement la "mystique Ségolène" dans ce texte, Un sourire à visage humain. Lecture par Jean-Louis Jacopin sur France Culture le 08/04/2011 dans Les Nouveaux Chemins de la Connaissance :

Écouter
3 min
Un sourire à visage humain par Philippe Muray
Intervenants
  • Avocat, membre du comité politique d’En Marche, ancien co-directeur de la revue Témoignage Chrétien
  • sociologue spécialiste des laïcités, titulaire de la chaire Histoire et sociologie des laïcités à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes – EPHE
  • anthropologue, chargée de recherches au Centre d'études et de recherches internationales (CERI) à Sciences-Po.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......