LE DIRECT

Quel rôle pour les départements ?

41 min
À retrouver dans l'émission

Suivez L'Atelier du pouvoir sur Facebook

et sur Twitter (@Atelierpouvoir)

Quel rôle pour les départements ? Le département est l’une des plus anciennes sous-divisions politiques de notre pays : proposé avant même la Révolution, il devient l’unité administrative par excellence par décret du 22 décembre 1789 en remplacement des anciennes provinces royales.

Thomas Procureur, Michel Piron, Michel-François Delannoy
Thomas Procureur, Michel Piron, Michel-François Delannoy Crédits : Radio France

Doté de chefs-lieux définis par le temps à cheval qu’il était nécessaire d’effectuer pour s’y rendre – pas plus d’une journée, le département est véritablement révolutionnaire en cette fin de 18ème siècle en ce qu’il prétend rapprocher le pouvoir politique du peuple.

Malgré ces débuts prometteurs, il est depuis ses origines régulièrement critiqué : existant en trop nombreuses unités, peu lisible politiquement, longtemps simple courroie de transmission des décisions nationales, il a entraîné les ardeurs de ceux, nombreux, qui rêvent de le voir disparaître ou de le refondre dans des divisions plus larges, plus pratiques, plus transparentes, comme la région. La décentralisation entamée en 1981 ne change pas cet état de fait, car elle multiplie les échelons d’organisation politique au niveau local, sans que les citoyens ne comprennent qui fait quoi, et pourquoi ? Et malgré tous ces handicaps, la énième tentative de le supprimer l’année dernière a encore échoué.

Le département résiste, encore et toujours, à ses exterminateurs. Comment l’expliquer ? A quoi servent aujourd’hui ces départements, quelles sont leurs missions par rapport à celle des régions ou des villes ? Comment les réformer, ces témoins de notre histoire, en simplifiant la carte politique de France sans renoncer aux apports de la décentralisation ?

Le conseil de lecture de la semaine :
Pour en finir (vraiment) avec le millefeuille territorial d'Éric Giuily et d'Olivier Régis [L'Archipel, Mars 2015].

Eric Giuily est maître des requêtes honoraire au Conseil d’Etat et qui fut l’un des hommes orchestres des lois de décentralisation des années 1980. Olivier Régis, est un économiste, spécialiste des questions financières mais aussi élu local depuis une quinzaine d’années.

Les auteurs le disent clairement, leur perspective est de « régler un problème auquel aucun gouvernement ne s’est réellement attaqué depuis trente ans : celui du nombre de niveaux de l’administration territoriale ».

« La France doit accepter que la carte territoriale uniforme est morte, seule une carte fondée sur la diversité et le pragmatisme permettant de répondre aux besoins réels des territoires.

Suivez aussi l'émission sur Facebook et Twitter, et n'hésitez pas à soumettre des suggestions d'émissions sur ces réseaux ou à atelierdupouvoir@radiofrance.com

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......