LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Barack Obama, son vice-président Joe Biden, et le président, "speaker" de la Chambre des représentants John Boehner, le 20 janvier 2015

A quoi sert le président des Etats-Unis ?

44 min

L'élection présidentielle américaine est la plus médiatisée du monde. Mais de quel pouvoir dispose réellement le locataire de la Maison blanche ? Comment ce pouvoir a-t-il évolué dernièrement, face à quels contre-pouvoirs ?

Barack Obama, son vice-président Joe Biden, et le président, "speaker" de la Chambre des représentants John Boehner, le 20 janvier 2015
Barack Obama, son vice-président Joe Biden, et le président, "speaker" de la Chambre des représentants John Boehner, le 20 janvier 2015 Crédits : MANDEL NGAN - AFP

Son élection est probablement, avec celle du pape, la plus médiatisée au monde tant on lui prête des pouvoirs et une puissance incomparables. Le Président américain fait l’objet de toutes les attentions, et il semble évident que son rôle doit forcément être décisif dans les années à venir.

Pour autant, alors que nous nous apprêtons à voir dans quelques jours l’élection du, ou de la successeure de Barack Obama, son pouvoir réel est assez méconnu, et a nourri dans le cas du président sortant une véritable désillusion entre les espoirs placés en lui et ses résultats tangibles.

On sait que le président américain tire ses prérogatives de l’article 2 d’une constitution dont les silences sont nombreux sur sa fonction, et d’un complexe système de checks and balances, ces fameux contre-pouvoirs que le président doit respecter et parfois contourner pour mieux gouverner le pays. Trait d’union d’Etats parfois désunis, il doit justement composer avec ces Etats au pouvoir puissant, et un congrès qui lui fait souvent la guerre.

De l’extérieur, domine le sentiment d’une pérennité du pouvoir des présidents, seulement distingués les uns des autres par un style présidentiel plus ou moins flamboyant. Pourtant, l’histoire a forgé, et parfois affaibli, les présidents américains.

Depuis 8 ans, l’actuel occupant du bureau ovale a semblé s’effacer sur la scène internationale, alors que son prédécesseur Georges W. Bush était apparu comme très interventionniste, pour le meilleur et surtout pour le pire. Ce changement de cap pose la question de l’influence actuelle sur la politique étrangère de celui qui est décrit comme le chef de la plus puissante armée du monde.

En quoi constitue institutionnellement le pouvoir du président des Etats-Unis ? Quelles ont été les tournants historiques de la construction et de l’évolution de son autorité ? Comment ce pouvoir évolue-t-il aujourd’hui, et à quelles contraintes fait-il face ?

Ce sont les questions que nous posons aujourd’hui à nos invités dans cet Atelier du pouvoir consacré au pouvoir des présidents américains.

Pour aller plus loin : François de Chantal, invité de cette édition de l'Atelier du pouvoir, organisera les 12, 13 et 14 décembre 2016 un colloque sur le thème : "L'héritage Obama: tensions et reconfigurations après la présidentielles"

Dick Howard et François Vergniolle de Chantal
Dick Howard et François Vergniolle de Chantal Crédits : AD
Intervenants
  • Professeur de civilisation américaine à l’université de Paris. Membre du laboratoire de recherche LARCA (Laboratoire de Recherche sur les Cultures Anglophones).
  • Philosophe, professeur émérite à la Stony Brook University de New York et membre, entre autres, du comité de rédaction de la revue Esprit.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......