LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Grand entretien avec Alvin Lucier

59 min
À retrouver dans l'émission

Alvin Lucier , 84 ans, est un des compositeurs les plus influents. Il est l'homme de la "propagation". C'est un des grands thèmes qu'il a travaillés toute sa vie. La pièce majeure, référence de toute une série d'artistes sonores, est I am sitting in a room (1969). Il s'est enregistré dans une pièce, lisant un texte commençant précisément par "I am sitting in a room...". Puis il a joué cet enregistrement dans la même pièce, l'enregistrant à son tour. Il a joué le résultat dans la pièce, l'enregistrant aussi. Et ainsi de suite. Petit à petit le texte se perd, mais l'intonation, la résonance et la propagation demeurent. On obtient un morceau proche de l'électro ou du drone, qui est aussi l'empreinte sonore de la pièce. Il reprendra l'idée en 2005 avec le morceau Exploration of the hous e.

Alvin Lucier
Alvin Lucier Crédits : Radio France

Alvin Lucier est un compositeur curieux de la machine et de la science. Il a ainsi été invité à tester les premiers vocoders (machine permettant de synthétiser la voix en temps réel) dès la fin des années 60 pour en faire une pièce intitulée North american time capsule . Il est aussi celui qui a relié son cerveau à des percussions, qui réagissaient aux émissions d'ondes alpha (dégagées dans les moments de repos).

Très marqué par les avant-gardes lors d'un voyage en Europe au début des années 60, Lucier est à la fois dans la continuité des celles-ci (John Cage en particulier) et dans la rupture. Il lui fallait faire différent. C'est dans ce soin apporté aux dispositifs et aux machines qu'il a trouvé se différence, et marqué toute une génération de créateurs sonores - celle qui est active aujourd'hui.

Alvin Lucier est en duplex d'un studio de la WNPR à Hartford, Connecticut, aux Etats-Unis. Il est traduit par Xavier Combes.

> Entretien d'Alvin Lucier en VO :

Écouter
<button class="replay-button paused aod playable" data-broadcast-type="extraits" data-duration="3320" data-duration-seconds="3320" data-start-time="1434475803" data-extract-id="45d7aec5-11df-4f3d-8e4c-808f4b2325e4" data-extract-title="Écouter" data-is-aod="1" data-next-media-info="" data-url="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2015/06/s25/NET_FC_45d7aec5-11df-4f3d-8e4c-808f4b2325e4.mp3" title="Écouter Écouter"data-clip-type="extraits" data-diffusion-title="Écouter" data-diffusion-uuid="45d7aec5-11df-4f3d-8e4c-808f4b2325e4" data-sharing="null" >Réécouter Écouter<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>écouter (55 min)55 min
Écouter

> L'entretien est suivi d'une "histoire de son" : celle de Johanna Luyssen , journaliste qui publie Les 30 féministes que personne n'a vus venir (éd. Contrepoint).

Écouter
4 min
Écouter

Puis ce sera le premier épisode des carnets d'une biographe. Marie Berthoumieu prépare en ce moment une biographie d'Erik Satie, elle vient nous parler de l'avancée de son enquête. Elle viendra de temps en temps faite un point dans l'émission.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......