LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

SEMAINE ART - Jean Dubuffet et ses expériences musicales + Feu d'Yvan Etienne

59 min
À retrouver dans l'émission

Asger Jorn et Jean Dubuffet jouant ensemble, 1961
Asger Jorn et Jean Dubuffet jouant ensemble, 1961

Dans le cadre d'une semaine artistique dans Les Ateliers de la nuit , on nous a demandé de parler d'un grand artiste chauve qui a marqué le 20e siècle. Certains étaient déjà pris, d'autres pas très sonores. Quand soudain l'évidence : Jean Dubuffet . Ses expériences musicales furent nombreuses au début de la décennies 1960, notamment en compagnie d'Asger Jorn (mais aussi ponctuellement Henri Michaux ou Alain Vian). Intraitable, exigeant, il pratiquait avec le son et la musique ce qu'il faisait avec son travail graphique : la recherche d'une vérité, dégagée de toutes les normes acquises, de toute la culture construite, vécues comme autant de barrières le séparant de l'art. Marqué par le jazz, mais aussi par des rencontres au Maghreb à la fin des années 40, Dubuffet est marqué par des flûtes et des instruments à cordes pincées. Jean Dubuffet disait pratiquer une musique "débraillée et sale". Lors de la mise en place de son oeuvre Coucou Bazar (1973), faite de sculptures "vivantes", il a souhaité la présence massive de la musique. Il a travaillé avec un compositeur électroacoustique de grand talent, Ilhan Mimaroglu. Mais lors de la reprise de Coucou Bazar en 1978 à Turin, Dubuffet est revenu à une texture plus proche de ses premières expériences sonores. On en parle ce soir avec Sophie Duplaix , conservatrice au Musée national d'Art moderne, Centre Pompidou (Paris), qui a codirigé le Cahier de la Fondation Dubuffet consacré au sujet, et avec Guy-Marc Hinant qui a édité Coucou Bazar sur son label Sub Rosa.

Jean Dubuffet, Gérard Patris, Autoportrait Dubuffet - 01 janvier 1964 (Vidéo)

Dubuffet vidéo
Dubuffet vidéo

Dans la 2e partie, nous parlons avec Yvan Etienne , qui sort ces jours-ci "Feu" , un disque qui porte bien son nom. Feu comme un départ de feu, comme "feu, partez !". Ca commence dans la violence rentrée et la noirceur de la nuit pour terminer dans la lueur de l'aube.

> L'histoire vraie de son d'Olivier Cadiot

Écouter
<button class="replay-button paused aod playable" data-broadcast-type="extraits" data-duration="277" data-duration-seconds="277" data-start-time="1414169064" data-extract-id="308e89b4-d9db-4040-9286-987d9a254bc5" data-extract-title="Écouter" data-is-aod="1" data-next-media-info="" data-url="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/static/culture/sons/2014/10/s43/NET_FC_308e89b4-d9db-4040-9286-987d9a254bc5.mp3" title="Écouter Écouter"data-clip-type="extraits" data-diffusion-title="Écouter" data-diffusion-uuid="308e89b4-d9db-4040-9286-987d9a254bc5" data-sharing="null" >Réécouter Écouter<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>écouter (4 min)4 min
Écouter
Thomas Baumgartner (production), Véronique Lamendour (réalisation)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......