LE DIRECT
Luis Sepulveda (2008) & Bernard Giraudeau (2007)

Luis Sepúlveda

54 min
À retrouver dans l'émission

Bernard Giraudeau et Luis Sepulveda lisent des extraits des œuvres de l’écrivain chilien, récemment disparu.

Luis Sepulveda (2008) & Bernard Giraudeau (2007)
Luis Sepulveda (2008) & Bernard Giraudeau (2007) Crédits : Leonardo Cendamo & Frederic Souloy - Getty

L’ombre de ce que nous avons été a paru en janvier 2010 aux éditions Métailié : à cette occasion Luis Sepúlveda et Bernard Giraudeau pour la version française, ont lu des passages de plusieurs œuvres de l’écrivain chilien, toutes publiées aux éditions Métailié : Le Vieux qui lisait des romans d’amour (traduit par François Maspero), La Lampe d’Aladino (traduit par Bertille Hausberg) et L’ombre de ce que nous avons été (traduit également par Bertille Hausberg) qui a reçu en Espagne le Prix Primavera 2009. 

Réalisation Myron Meerson
Equipe de réalisation : Bernard Legac, Matthieu Leroux,  Julie Beressi

Luis Sepúlveda est un écrivain chilien né en 1949 à Ovalle. Son œuvre est fortement marquée par l’engagement politique et écologique. Etudiant proche des jeunesses communistes, il est condamné à 28 ans de prison par le régime du général Pinochet et libéré au bout de deux ans et demi, en 1977, grâce à l’intervention d’Amnesty International. Exilé, l’auteur voyage à travers l’Amérique Latine. En Equateur, au Pérou et en Colombie, il fonde des troupes de théâtre et s’engage auprès de mouvements révolutionnaires. En 1978, il passe une année chez les indiens Shuars dans le cadre d’un programme d’études pour l’UNESCO sur l’impact de la colonisation sur les populations amazoniennes. Son premier roman, Le Vieux qui lisait des romans d’amour est traduit en trente-cinq langues et lui apporte une renommée internationale. Parmi ses œuvres : Le Monde du bout du monde, Un nom de torero, Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler, Journal d’un tueur sentimental, Les Roses d’Atacama, La Folie de Pinochet, Une sale histoire, L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines, et en 2017 le thriller politique La fin de l’Histoire. Après avoir vécu à Hambourg et Paris, il s’est installé dans les Asturies, en Espagne. Il est décédé le 16 avril 2020 des suites du Covid-19.

Enregistré en public à l’Odéon-Théâtre de l’Europe le 17 octobre 2009

Lecture organisée par l’Odéon-Théâtre de l’Europe avec les éditions Métailié, en partenariat avec France Culture.

Suivie de 

André Dussolier lit Henri Michaux Plume et Le grand combat

Écouter
4 min
André Dussollier, lit "Plume" et "Le grand combat" de Henri Michaux

Musique : Erik Satie

Prise de son, Montage, Mixage : Claude Niort

Assistante à la réalisation : Louise Loubrieu

Réalisation : Christine Bernard-Sugy

Un certain Plume est un ensemble de textes poétiques, d'Henri Michaux dont la première version est publiée en 1930, et la dernière en 1963. Cette dernière version est composée de treize chapitres se présentant comme des récits très courts (quelques pages au plus), mettant tous en scène le personnage de Plume dans des « aventures » parfois cocasses ou rocambolesques, parfois surréalistes.

Le nom de Plume fait référence à la légèreté du personnage, un personnage sans épaisseur ni volonté affirmée, qui se laisse la plupart du temps porter par les événements.

Intervenants
L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......