LE DIRECT

Numéro 10. Par coeur

1h
À retrouver dans l'émission

Beth Hoeckel
Beth Hoeckel Crédits : Radio France

« Nous sommes ce dont nous nous souvenons » G Steiner.

L'Atelier intérieur s’ouvre au « par cœur ». Aux mots qui comme le sang qui circule dans nos veines : nous appartiennent. « Au XXè siècle on a appris, dit le professeur de littérature Georges Steiner, que l’on pouvait tout nous prendre ». Notre maison, notre famille, tout. Mais on ne pourra jamais voler ce que l’on sait. La diction intérieure. Bouche fermée. Des poèmes comme des mots de passe. Des mots qui passeront les années, les murs et les adversités. Il y a l’idée d’un après , de tout ce qui peut arriver, brûler, disparaitre. Vous ne pourrez pas détruire le fait que nous sachions par cœur. L’image de départ ce soir sera celle-là : ce XXè siècle - Nadejda Mandelstam pour sauver les poèmes de son mari Ossip Mandelstam persécuté, prisonnier, exilé, apprend chaque poème à 10 personnes. Elle réunit dans sa cuisine des amis, des inconnus, 10 personnes. Et les 10 apprennent à 10 autres. 10 personnes puis 10 personnes et 10 encore. Ça devient viral. C’est juste un peu d’entraînement. Nous sommes 5 en studio ce soir. Mais vous êtes là : on s’additionne pour apprendre en une heure un poème par cœur : lequel, quoi qu’il arrive après minuit, on ne nous prendra pas. Notre cerveau peut retenir un monde et par là, le sauvera. S’il y a un livre définitif : lequel est le vôtre ? Vous choisissez quel livre à apprendre par cœur ? Ce serait avec lui un engagement pour la vie : comme celui de Véronique Aubouy qui n’apprend pas mais qui filme La Recherche de Proust depuis plus de 20 ans, chaque lecteur a deux pages et demie. Pour tenter d’avoir la grande vie qui va avec le grand roman. Pour vieillir et changer tranquille, avec des mots à l’intérieur. Marcel Proust avait créé par la littérature « un fil continu de vie » écrit-elle. Créer un fil continu de vie voilà le projet. En organisant un relais. C’est peut-être aussi une découverte, la plus importante : on est plusieurs face aux mots . Face aux livres. On n’est pas seul. On est 10 10 10. On peut tout nous prendre mais on a un cœur et on est plusieurs. Nous sommes une armée. Obstinée. Nous allons tenter ce soir d’élargir le cercle. Soulager les pages imprimées. C’est un engagement à vie. Il y a l’idée de la relève. Nous sommes la relève. C’est viral et donc c’est un virus et vous l’avez déjà, en écoutant en ce moment ça y est, vous pourrez lutter, tout faire : vous êtes contaminé, vous avez les mots et le cœur accroché. Le poème à retenir s’appelle : l’Eternité

Tiago Rodrigues, metteur en scène et directeur du Théâtre National de Lisbonne, pour sa pièce BY HEART au Théâtre de la Bastille (jusqu'au 14 nov.) : apprendre un sonnet de Shakespeare au public.

Yves-Noël Genod, metteur en scène, comédien et complice de l'Atelier intérieur.

Écouter
4 min
Écouter

Nous apprendrons aux auditeurs un poème par cœur, en une heure. Elle est retrouvée.

Quoi ? -L'Eternité

(A. Rimbaud)

Véronique Aubouy, pour son projet de lecture de Proust commencé en 1993 : PROUST LU, et son livre A la lecture (Grasset)

LIVE : POLAR – Eric Linder (Les Trois Baudets 4 nov)

Écouter
3 min
Écouter
By heart
By heart Crédits : Radio France
Elle est retrouvée
Elle est retrouvée Crédits : Radio France
Polar
Polar Crédits : Radio France
Intervenants
  • Auteur et metteur en scène, directeur du Théâtre National Dona Maria II à Lisbonne
  • performeuse et réalisatrice de Je suis Annemarie Schwarzenbach (2014), essai documentaire/fiction, 86 mn.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......