LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Numéro 14. La force du vide

59 min
À retrouver dans l'émission

Miet Warlop
Miet Warlop Crédits : Radio France

23 heures et s’ouvre l’atelier intérieur. C’est le vide, on s’intéresse aux frontières et aux ombres, aux entités mineures. L’image de départ serait celle-là : l’Hotel Inifinité. Comme le décrit Frédéric Nef dans « La Force du vide ». Le nombre de chambre est infini. On peut les occuper, derrière la porte il y a toujours une pièce en plus. C'est non-localisable. La géométrie peut devenir angoissante. On appellerait ça la "dilatophobie" : la maison menace de devenir infinie. C’est aussi l’excitation de la pluralité des mondes. La joie de se dire : le vide peut être rempli. Il est en attente. C’est une puissance, et d’autres mondes sont possibles. Dans le zéro, le vacuum, il y a un vertige et une envie d’envol. Le vide serait celui qui existe juste avant la création. Ce soir imaginez une scène vide. Une absence d’occupation. Des petits riens. Et des questions comme, par exemple, : est ce qu’un ange peut mouvoir un vide ?

Le chemin ce soir part de « rien n’existe » pour aller vers « tout existe », et ça commence maintenant avec :

Philippe Quesne, metteur en scène, scénographe et plasticien, parce que sa compagnie s’appelle Vivarium Studio : et qu’il observe aussi bien les phasmes que les êtres humains.

Il vient avec Noé Soulier , danseur et chorégraphe, ils sont en répétitions tous les deux en ce moment avec les plasticiens du Pavillon (Palais de Tokyo). Noé Soulier est en résidence aux Laboratoires d'Aubervilliers avec Idéographies . Philippe Quesne fait partie de l'exposition Partenaires Particuliers au CRAC Alsace dès le 4 décembre.

Pour les objets qui s'animent, Miet Warlop, artiste plasticienne, pour Springville présenté à la Ménagerie de Verre du 1er au 3 décembre. Elle parle un peu français mais elle parle encore mieux grâce à Laura Brimo.

Pour la métaphysique, Frédéric Nef , directeur d’études à l’EHESS, spécialiste des questions de logique et de métaphysique, auteur de La force du vide , essai de métaphysique (Seuil, 2011).

La chanson devant l'océan : ce sont Cécile et Maya, les deux voix des Ginettes Carton.

La page est blanche à 23h pour Amélie Bonnin qui a son stylo et part de là pour dessiner l’émission.

Atelier
Atelier
Miet Warlop
Miet Warlop Crédits : Radio France
Idéo
Idéo
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......