LE DIRECT

Numéro 15. Les fluides

59 min
À retrouver dans l'émission

Esther Ferrer
Esther Ferrer Crédits : Radio France

23 heures et s’ouvre l’atelier intérieur. Il s’ouvre aux fluides. Larmes, sang, lait, sueur, on passe du sublime solaire au sublime de la matière. Plus de bienséance ou de convenance, on suit les humeurs du corps. Sa liquidité noie tout au passage. La perspective est battue, elle ne voit que les corps réguliers. Ce soir on passe de la matière solide à l’évanouissant. Le corps n’est parfois plus que sang et indécent. On s'intéresse à ce qui met la vision à l’épreuve. Ce qui demande qu’on le regarde dans les yeux. L’image de départ serait celle là : Esther Ferrer, performeuse, vient faire une conférence sur la performance. Elle avance, aucun son ne sort de sa bouche et pourtant elle parle. Ca dure. Plusieurs minutes. 20 minutes. La bouche s’active on entend la salive on entend rien. Parce que dire c’est tout de suite faire. Ce soir on parle du corps en action, du fluide, ce qui passe quand même, malgré la ligne bien tracée, ce qui passe à travers. A la 17e minute Esther Ferrer se met nue. Elle arrête le temps, elle déclenche un autre courant. Ce soir on se penche sur nos modernes flux, corporels et artistiques

Pour le fluide, et le lien définitif entre l’art et la vie, voilà ceux qui sont là

Esther Ferrer , performeuse, membre de 1964 à 1996 du groupe ZAJ, proche du mouvement Fluxus. Elle a commencé à faire de la performance quand ça n'avait même pas encore de nom. Elle fait de "l'action", point.

Frédéric Cousinié , historien de l’art, auteur deEsthétique des fluides : sang, sperme, merde dans la peinture française du XVIIe siècle (Le Felin, 2011).

L'adoration d'Yves Noel Genod en direct. Et parce qu'il dit "Je peux " et "oui " au Théâtre de la Cité Internationale en ce moment, allez-le voir. "Oui" c'est le 10 et 11 décembre à 14h30.

Il y a toujours quelqu'un qui est ailleurs au même moment : ce soir c'est Marie Losier depuis New York, qui a réalisé le film "The Ballad of Genesis and Lady Jaye ".

C'est la 4ème Carte blanche des soirées nomades de la Fondation Cartier : Pierre Baux au micro et François Couturier au piano, pour des textes de Raymond Roussel.

Amélie Bonnin dessine le flux de l'émission.

Atelier 1
Atelier 1 Crédits : Amélie Bonnin - Radio France
Atelier 2
Atelier 2 Crédits : Amélie Bonnin - Radio France
Atelier 3
Atelier 3 Crédits : Amélie Bonnin - Radio France

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......