LE DIRECT

Numéro 24. Les artificiers

59 min
À retrouver dans l'émission

Claudia Triozzi
Claudia Triozzi Crédits : Radio France

23h et s’ouvre l’atelier intérieur, aux artificiers. Ceux qui font le feu, avec eux-mêmes, seulement eux. Ceux que la lumière suit et je voudrais commencer par un mot, poursuite. L’émission ce soir est éclairée par une poursuite. C’est un projecteur qui cherche un corps. Pas de fuite possible. Une star prise dans les phares. Un performer. Une diva. Une idole. Un artificier. Une fois dans la lumière : bilan de compétences. Quand on a un talent, est-ce-qu’on a un savoir-faire ? Quelque chose à transmettre et comment ? Un artificier répète des gestes inscrits dans aucun diplôme. Touche le sublime sans mode d’emploi. Il travailler à vue, sous le regard et sans visibilité. Il n’y a plus de fiction. Travailler à être présent et à être vivant. L’image de départ ce soir serait celle-là : c’est le projet de Claudia Triozzi, une thèse vivante . Oui une thèse, sous vos yeux, et en chair et en os. Et très en chair puisqu’il y aura de la viande, un animal, et des corps. C’est un spectacle. Avec des métiers. Un boucher. Un tailleur de pierre. Un modèle. Ils sont là, ils sont présents. Ils sont libres. Ils sont dans le réel. Et au centre, un artiste comme un chercheur. Qui pose les questions. Qui rétablit la continuité entre l’expérience et l’existence. « Je n’aime pas l’histoire ni les musées car ils ont une odeur de cimetière » écrivait Nijinski dans ses carnets. C’est toujours : comment créer au présent quand il est envahi par le passé et par le savoir ? Peut être se situer entre la technique et l’émotion, entre les deux et ne jamais atteindre la perfection. Et souvent dans la vie changer de gestes, de métier, tout oublier pour tout recommencer. Croire au début que c’est « fait pour moi », pouvoir dire « je suis fait pour ça » « c’est fait pour moi » et croire que ça durera. Et puis avec le temps voir les muscles résister à toute chose définitive. Le geste apparaît en même temps qu’il disparaît et le corps est là, s’impose comme une question. On n’est pas fait pour ça ou ça, on est fait pour soi. Alors regarder ses mains ses bras, voir ce qui dans les muscles est prêt. Savoir que tout peut possiblement arriver, si on préfère l’expérience et le risque à la virtuosité

Le chemin ce soir fera l’inventaire de ce que l’on sait faire. On partira du geste du boucher pour aller vers celui de l’artiste, l’émission sera éclairée par une poursuite. Elle ira du visage d’Olivier à ceux de Grand Magasin à celui de Linnea …et commencera par celui de Claudia. Pour le feu ce soir, voilà les artificiers :

Écouter
2 min
Écouter

Claudia Triozzi , chorégraphe et performeuse, pour son spectacle Pour u ne thèse vivante . Elle est en études... elle rassemble sur scène des savoir-faire, pour chercher ce que veut dire "la performance".

Olivier Normand , danseur, pour son spectacle solo L'Artificier . Au Théâtre de Vanves à l'occasion du festival ArtDanthé le 13 février. Olivier Normand traque les figures de l’artiste dans son premier solo qui mêle bleu de travail et costume à paillettes…

Écouter
1 min
Écouter

Grand Magasin : Pascale Murtin et François Hiffler, pour Un catalogue de Grand Magasin au Théâtre de la Cité Internationale, ça commence ce soir et c'est jusqu'au 22 février. Ceux qui depuis plus de 30 ans font des spectacles en niant savoir les faire.

LIVE , à la chanson c'est Linnea Olsson . Des cordes et une voix suédoise.

Écouter
3 min
Écouter

Amélie Bonnin dessine l'émission.

Art 1
Art 1 Crédits : Radio France
Art 2
Art 2 Crédits : Radio France
Art 3
Art 3 Crédits : Radio France
Art 4
Art 4 Crédits : Radio France
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......