LE DIRECT

Numéro 27. La ventriloquie

1h
À retrouver dans l'émission

Tatayet, et Michel Dejeneffe
Tatayet, et Michel Dejeneffe Crédits : Caroline Dejeneffe

D’où vient le son ce soir ? Qui a prononcé, qui a ouvert la bouche, qui parle ? Quand il n’y a pas de mouvement, quand les lèvres sont immobiles, comment savoir ? Ce n’est pas de la sorcellerie, ce sera de la ventriloquie… d’après l’étymologie, ce serait « faire parler son ventre » et c’est beau « parler depuis son ventre ». C’est en fait un long travail des muscles faciaux :discipline de la langue, des cordes vocales et du diaphragme, pour tirer les paroles sans efforts. La voix vient. Le souffle et le larynx font claquer le mot. C’est une bouche d’ombre. Rien ne bouge, et nos sens sont trompés. Les yeux ne croient plus ce qu’ils voient. L’image de départ ce soir serait celle-là : Michel Dejeneffe, qui tient sa marionnette Tatayet, et Tatayet qui lui tient aussi une marionnette et tente de la faire parler… trois corps traversés par une voix. Est ce qu’on parle à travers un autre ou est on parlé par un autre ?… C’est une énigme. C’est le rapport entre la créature et son créateur, il faut s’apprivoiser. C’est comme l’histoire de ce soir à la radio. Vous pensez que nous sommes là, et oui, on parle et on est là, et pourtant à distance. La voix est un événement, on la provoque. La voix c’est un espace, on le crée avec vous ce soir : on tient la voix devant soi, on pense tout haut, on vit à haute voix, à vous de faire les images.

Le chemin ce soir est celui de la voix : elle part du ventre, loin en vous, loin en nous, pour arriver aux lèvres et s’en détacher. La voix est devant nous, la voix dissociée c’est la radio : imaginez nos lèvres parallèles, sans failles. Fermons la bouche et parlons, ça commence maintenant.

Pour la voix qui vient d’ailleurs et le yoga des lèvres ce soir, voilà ceux qui sont là :

Michel Dejeneffe ventriloque, et sa marionnette TATAYET ! que vous connaissez depuis les années 80... !Une créature et son créateur. (un ventriloque à la radio, l'illusion est à son comble).

Paul Bernard , qui a pensé l’exposition La Voix dissociée au Centre Pompidou sur la nouvelle ventriloquie dans la création contemporaine.

A la chanson c’est Christophe CHASSOL , compositeur, pianiste, chef d'orchestre. Il harmonise le monde et nos voix. Il harmonise même Tatayet. Son premier album sort aujourd'hui, il s'appelle X-pianos.

Quelques minutes avant minuit, c'est la Carte Blanche des Soirées Nomades de la Fondation Cartier : Jérôme Game, écrivain, poète sonore, est là pour une performance de mots en direct : Voice Ove : écoute et entretien >

Écouter
3 min
Écouter
Écouter
2 min
Écouter
Tatayet veille jusqu'à minuit ce soir
Tatayet veille jusqu'à minuit ce soir Crédits : Radio France
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......