LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Numéro 31. Une émission aveugle

59 min
À retrouver dans l'émission

Bertrand Lamarche
Bertrand Lamarche Crédits : Radio France

L’atelier intérieur s'ouvre à l’invisible. A ce qu’on ne voit pas, ou plus, ou pas encore. A ce qui tape l’œil, vient l’exciter, loin des images à sensations. Première question : qui va faire la révélation ? Si la perception faillit, si les yeux se ferment. Est-ce qu’on est capable de transmettre par sa voix ? Est-ce qu’on a assez de mots ? Est-ce quelqu’un peut dire à un autre : Tu es mes yeux. C’est toi . Notre langue est à l’épreuve. Tenter une description pourrait devenir en soi, une œuvre. Faut-il inventer un nouveau vocabulaire, une nouvelle grammaire ? … La langue toute puissante a-t-elle des trous noirs ? Et si on va plus loin, comment on reçoit, au-delà des yeux, au delà des mots ? Comment on pénètre l’image ? L’image de départ ce soir serait celle-là : c’est un soir que nous avons vécu. A la Villette à Paris. On est assis, le spectacle de Christian Rizzo : De quoi tenir jusqu’à l’ombre va commencer. 5 comédiens, 5 corps solidaires ou déliés avancent dans la fumée. Et l’image collée au spectacle pour moi c’est : Melchior Derouet assis à côté. Comédien non voyant, que j’avais invité pour savoir ce qu’il voyait. Qui parfois prenait le casque pour écouter la description mais souvent le laissait. Qui levait les mains, s’ouvrait aux vibrations. Qui tentait de voir autrement et qui a vu. Alors ça étonne les voyants. Les voyants ne savent plus. C’est vrai ou pas : qu’est ce que je vois ? Ce soir, c’est comment on décide de se rendre disponible. Comment on choisit l’expérience que l’on veut vivre. C’est faire de la danse quelque chose d’indescriptible pour pousser la langue encore plus loin. La défier. Rentrer en soi pour mieux voir, voir plus vaste. C’est toucher une forme de sacré, loin du religieux. Ne pas attendre de perdre les yeux, pour gagner son corps. On aurait envie de commencer par le titre d’un ancien spectacle de Christian Rizzo, on le prend, on le lui vole, et on dit, tu sais : C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé .

Le chemin ce soir partira de ce que l’on voit pour aller vers l’invisible, il luttera contre notre cécité, ce sera troquer ses yeux pour des antennes, aller au-delà de l’image, y entrer. Alors lumière, attention à l’aveuglement… ça commence maintenant. Pour voir au delà des yeux ce soir, voilà ceux qui sont là :

Un ancien et éternel rockeur, Christian Rizzo , qui aime les expériences sensorielles depuis plus de 30 ans depuis qu’il danse et devient chorégraphe. Pour son spectacle De quoi tenir jusqu'à l'ombre avec la Compagnie de l'Oiseau Mouche, à la Villette du 19 au 30 mars. Tentative d'audio description pour la chorégraphie , par Valérie Castan .

Écouter
3 min
Écouter

Parce qu’on l’a invité à « voir » à sa façon le spectacle, Melchior Derouet , comédien non voyant, nous racontera ce qu’il a vu lui et comment il a vu.

Laurent M antel, descripteur au cinéma, notamment pour le filmLes Demoiselles de Rochefort .

Écouter
1 min
Écouter

LIVE : l'aérien NOSAJ THING (Jason Chung) de Los Angeles, de passage à Paris. Son album HOME vient de sortir.

Écouter
5 min
Écouter
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......