LE DIRECT

Numéro 33. La peau de l’ours

1h
À retrouver dans l'émission

Ours Sixtine
Ours Sixtine

L’Atelier intérieur s'ouvre à l’ours. A l’intérieur de l’ours. Nous vivons avec lui depuis la nuit des temps : c’est une très vieille connaissance. L’ours a été vénéré, puis chassé, menacé de disparaître. Que se passe-t-il entre l’ours et l’homme ? Quand le regard de l’ours croise celui d’un homme ? L’ours se tient face et debout. Il est un des seuls animaux à, comme nous, lever la tête pour regarder le ciel. S’il tend sa patte on peut vite vérifier qu’elle fait deux fois notre tête, qu’elle peut tuer la plupart des êtres vivants. Et pourtant, face à lui on a envie de se tenir debout, de croire à un échange humain. L’image de départ ce soir c’est celle de ce matin : c’était un lundi comme les autres, à ceci près qu’un homme est sorti d’un ours. Vers 11h, il a ouvert le ventre et s’est glissé dehors. Pour préparer sa venue on s’écrivait des messages : il sort de l’ours en fin de matinée, à 23h il aura repris pieds . Un ours peut donc être « habité ». Tout avait commencé le 1er avril en fin de matinée : Abraham Poincheval entrait à l’intérieur d’un ours brun naturalisé au Musée de la Chasse et de la Nature. Pendant 13 jours on pouvait l’observer il était filmé. C’est la réalisation littérale d’une envie : se mettre dans la peau de l’ours . Tenter de dépasser cette frontière humaine, devenir animal. Abraham Poincheval dit : c’est « une manière de rendre physique un rêve ». C’est entrer dans la grotte, dans la caverne, remonter dans la nuit des temps. A celle là j’ajoute une autre image, l’image essentielle peut-être. Une caméra filmait l’intérieur de l’ours mais aussi la salle du musée. On pouvait donc voir dimanche matin, une dame au foulard rouge se pencher vers le ventre de l’ours, tendre l’oreille et lui parler. Attendre une réponse. Dans la salle vide on la voyait s’exciter, parler à l’animal. Ne pas tout comprendre, questionner. On imaginait les : pourquoi ? les : comment ? Les questions vitales. On assistait un dimanche matin à la rencontre entre l’homme et la bête. Cela a donc eu lieu. Alors parlons. N’ayons peur ni du ridicule ni de la bête, une voix répondra. Le studio ce soir c’est le ventre de l’ours. Vous avez compris la position : sur le dos, la tête au niveau du cou. On prendra nos grosses voix. Vous savez comment nous parler : approchez-vous c’est doux, demandez à l’animal les Pourquoi ? et les Comment ? De toute façon nous sommes le 13è jour, un homme va sortir de l’ours, un homme va enfin pouvoir nous répondre

Abraham Poincheval qui « sort » de l’ours le dimanche 13 avril au Musée de la Chasse et de la nature. Performance « Dans la peau de l’ours »

Écouter
3 min
Écouter

Au téléphone, Charlie Buffet pour son livreL’ours qui a vu l’homme aux Editions Paulsen.

Frédéric Chesneau , "montreur d'ours", vit à Orléans avec deux grizzlis.

LIVE : ALICE LEWIS

Écouter
3 min
Écouter

Amélie Bonnin dessine l'émission en studio

Amélie 1
Amélie 1 Crédits : Radio France
Amélie 2
Amélie 2 Crédits : Radio France
Amélie 3
Amélie 3 Crédits : Radio France
Amélie 5
Amélie 5 Crédits : Radio France
Amélie 6
Amélie 6 Crédits : Radio France
Frédéric Chesneau et ses ours
Frédéric Chesneau et ses ours Crédits : Radio France
Abraham Poincheval en studio
Abraham Poincheval en studio Crédits : Radio France
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

ours2
ours2 Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......