LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Numéro 35. Parfum / odorama

1h
À retrouver dans l'émission

Boris Raux
Boris Raux Crédits : Radio France

23h et s’ouvrent les corolles. C’est l’impact de milliards de molécules sur des milliards de récepteurs qui fait l’odeur. Nos sens sont chimiques. Même si celui de sentir est conditionné par la vie que l’on a menée. Nous n’avons pas de vocabulaire commun pour dire. Le parfum est forcément privé, lié à un état d’âme passé. L’image de départ ce soir serait celle-là : alignés sur une commode, un savon, un parfum, un démaquillant, un soin. C’est un portrait olfactif, celui de Paulette et c’est une photo de l’artiste Boris Raux. Le corps se trouve exactement là : entre son odeur naturelle et l’artificielle. Entre lui et sa parure. Puisqu’arrêter de sentir c’est arrêter de respirer c’est arrêter d’exister. L’odeur est le témoin de la vie. Il faut la préserver, comme la sueur de l’être aimé. On se hume avant de s’aimer. Il faut au moins une fois connaître une peau jusqu’à savoir les nuances qu’elle donne au fil des heures à son parfum. Le parfum est un discours et il se formule par ceux qui le créent. Ce soir on aimerait imaginer un parfum en soi et pour aucun flacon, une fragrance choisie pour l’instant et sans épate. Une essence. Imaginons l’émission en odorama, en parfum c'est-à-dire à l’aide de la fumée puisque c’est un art du sillage, de pouvoir exister une fois éclipsé. De pouvoir être aimé juste après. Inspirez, expirez. Inspirez, expirez. Le rythme est le bon, c’est le cœur des jeunes gens et sa transpiration.

Le chemin ce soir est la recherche d’un parfum, depuis sa note de tête, pour atteindre sa note de fond, espérant toucher au passage la note de cœur. Temps d’évaporation une heure, extinction de la fumée à minuit, la radiorama commence maintenant. Pour l’alchimie et son dosage précis, voilà ceux qui sont là :

Maurice Maurin , parfumeur, on peut lire La Sagesse du créateur de parfum . Il apporte pour le début de l'émission ce qui traîne sur son bureau : quelques flacons de matières premières .

Écouter
4 min
Écouter

Boris Raux , artiste plasticien qui travaille sur la sensation olfactive : portraits et tags olfactifs, pour une trace intime collée aux murs. A la dernière minute de l'émission : tag olfactif dans le studio (au déodorant "fraîcheur"...) .

Pour l'image cérébrale, Patrick Mac Leod , neurobiologiste, spécialiste des odeurs.

Pour le son et les évocations, à la chanson : Marie Payen et Raphaël Chassin .

Écouter
3 min
Écouter

Marie Payen et notre réalisateur Philippe Baudoin apportent leurs produits, portraits olfactifs en studio :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/04/3ef8503a-8dfa-11e1-a6ab-842b2b72cd1d/838_image-5.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Portrait fin" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/04/3ef8503a-8dfa-11e1-a6ab-842b2b72cd1d/838_image-5.jpg" width="838" height="630"/>
Portrait fin Crédits : Radio France

Portrait olfactif de notre réalisateur Philippe Baudoin
Portrait olfactif de notre réalisateur Philippe Baudoin Crédits : Radio France

> sur l'odorat, retrouvez également "Voyage en Olfactie" cours sur l'odorat proposé par la Cité des sciences et de l'industrie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......