LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Numéro 4. Je vogue, tu vogues

1h
À retrouver dans l'émission

Frédéric Nauczyciel
Frédéric Nauczyciel Crédits : Radio France

L’Atelier intérieur s'ouvre aux vogueurs. Ce soir nous allons voguer. La question c’est : comment on se montre au monde ? Comment on glisse notre espace mental… sur une scène ? Comment pendant un instant, on devient celui qu’on aimerait être ? Il y a une réponse qui se trouve à Harlem dans les années 60… le voguing est né. Ca commence par deux mots : STRIKE A POSE. PRENDS LA POSE. Mains sur la taille, mains qui encadrent le visage… les vogueurs sont ces danseurs qui commencent à imiter les modèles des magazines comme Vogue, à prendre la pose pour être quelqu’un d’autre. A se travestir pour rêver une nouvelle vie, la nuit. Donner à son corps une autre gestuelle. Mimer son fantasme. Mimer son désir, pour ensuite s’y superposer et ne jamais s’en décoller. La légende dit que le voguing est né dans les prisons, puis dans les bals travestis, partout où il fallait créer sa liberté. Un langage physique, imaginée une minorité noire, latino ou gay. L’image de départ ce soir sera celle-là : c’est un mot important du voguing, le but à atteindre : le realness . Est ce que tu es real ? réel ? C’est-à-dire : est-ce qu’avec tant d’artifices, on peut toucher quelque chose de vrai ? Est ce que finalement, la vérité ne serait pas celle de notre esprit ? La vérité, ce serait ce qu’on est capable de fabriquer ? Plutôt que le concret de : je suis né là, je ressemble à ça et donc je suis ça . Pina Baush disait : je ne m’intéresse pas à la façon dont les corps bougent mais à ce qui les fait bouger. Ce qui les fait se mouvoir . Ce qui fait bouger les vogueurs, c’est bien l’idée de projeter une fierté. De dire, par exemple : oui je suis noir ou oui je suis gay. Je suis ce que j’ai décidé. Je suis unique au sein de la communauté. Je me créé une scène. Et cette fiction bien plus vraie, bien plus juste, et plus sincère que ce que tes yeux croient voir et savoir de moi. Le voguing c’est se choisir une nouvelle maison. C’est avoir une famille, enfin. C’est défiler dans les bals et dire : Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu . Puisque c’est une compétition, pour justement, dans le jeu de rôle, devenir le sien absolument. C’est une foi totale, en notre capacité à se métamorphoser, à dépasser notre naissance. Et le voguing en ce moment … vit sa résurrection. Alors qu’est ce qui retentit, des années après ? Ca traverse l’Atlantique. Ca vient dans nos cours de danse, sur du parquet bien lissé, dans des corps nouveaux, blancs, qui eux aussi veulent s’inventer. Peut être que c’est assez essentiel : l’élégance, l’attitude et la fierté bien placée. Peut être que c’est assez essentiel de, toute sa vie, continuer à s’inventer. Peut être que c’est assez essentiel, en fait, de voguer. Et peut être qu’en voguant, on s’approchera soudain de la réalité, on sera tout à coup plus vrai que jamais

Le chemin ce soir part de Baltimore pour arriver à New York, part du voguing pour revenir à Antigone… c’est un défilé, ce n’est pas une tragédie, ca peut durer des heures, ca peut durer 10h, nous on en a une et elle commence maintenant :

Frédéric Nauczyciel, photographe, vidéaste, pour The Fire Flies, Baltimore , film documentaire sur les communautés de vogueurs noirs et homosexuels de Baltimore.

Dale Blackheart, jeune danseur vogueur de Baltimore.

Trajal Harrel, chorégraphe américain,qui poursuit ses recherches entamées sur les liens entre voguing, la Judson Church et le théâtre grec antique. Il parlera français grâce à Xavier Combe.

LIVE : PHOEBE JEAN AND THE AIR FORCE, artiste de Baltimore

Amélie Bonnin dessine nos vagues et nos fictions, elle dessine l'émission en direct

Vog 1
Vog 1 Crédits : Radio France
Vog 2
Vog 2 Crédits : Radio France
Vog 3
Vog 3 Crédits : Radio France
Vog 4
Vog 4 Crédits : Radio France
Vog 5
Vog 5 Crédits : Radio France
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......