LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Numéro 4. Le secret

59 min
À retrouver dans l'émission

Andrew B. Myers
Andrew B. Myers Crédits : Radio France

L'Atelier intérieur s’ouvre au secret. A la zone d’ombre. Au contraire de ce qui est dit. A l'inverse de cette émission, à ce qui ne se prononce pas. Ce qui se tait. On dit « tenir » un secret parce qu’il faut de la tenue. Le secret marque une coupure : entre ceux qui savent et ceux qui ne doivent pas savoir. Mais entre les deux, le secret quand même se transmet. Il est à l’œuvre, il agit, dans chaque famille et à l’intérieur de chacun. Blanchot évoquait en parlant de l’acteur qui donne tout « ce personnage éphémère qui naît et meurt chaque soir pour s’être donné exagérément à voir ». Il ne faut pas se donner exagérément à voir si l’on veut durer, donc. Pour éviter de mourir chaque soir. L’image de départ ce soir : c’est le regard de la mère d’Hélène Cohen qui lui dit : ah bon ? tu ne savais pas ? mais vraiment ? Comme si le secret de famille jamais énoncé était transmissible sans se savoir. Héréditaire. Non , elle ne savait pas que ses grands parents sa tante, 6 personnes de sa famille avaient disparu en 1962 en Algérie. Du jour au lendemain, et jamais retrouvés. C’est Freud qui notait « celui dont les lèvres se taisent, bavarde avec le bout de ses doigts, il se trahit par tous ses pores » et pourtant. Son père s’est toujours tu. Un secret n’existe que pour /ou contre les autres. Alors à décide-t-on de ne rien dire ? Pourquoi ? Et quel effet a ce secret dont vous ne soupçonnez pas l’existence ? Quand on regarde quelqu’un, on n’en voit que la moitié. On ne se donne entier à personne, et personne n’est entier à soi. Quand aujourd’hui tout doit être visible, et à vue… c’est la transparence, la mise à nue qui peut tuer. Alors prenons garde à la mort du secret. Nous ne serons pas dans la confession ce soir – nous tiendrons / sinon ce serait un manque de tenue –mais nous serons dans l’écoute de ce qui ne se dit pas. Nous dévoilerons ce qu’il faut. Parce qu’un secret c’est, en fait, un immense chagrin d’amour : au sens vaste. Pas de coquetterie ou de cœur brisé mais un grand « chagrin », que l’on voudrait intransmissible, que l’on voudrait stopper net. Alors la vie secrète, la vie intérieure rend la suite possible, invente de nouveaux rapports avec les autres. La tenue c’est ça : choisir à qui, pour qui, parce que la relation doit être de qualité et choisie. Il y aurait : un droit au secret. Un art du code et du chiffre. Il y aurait : des choses qui se parlent à voix basse et séparément. Nous parlerons bas, on bavardera avec le bout des doigts, et donc, nous ne mourrons pas.

Olivier Pinel, spécialiste de la détection de métaux avec son détecteur.

Écouter
3 min
Écouter

Ariane Chemin , du Monde pour son récit « Le « oui » secret de Jean Seberg et Romain Gary » parue en août.

Hélène Cohen, réalisatrice,pour son film Algérie 1962 , l’été où ma famille a disparu. Elle apprend à la mort de son père, le secret de famille et l’histoire des disparus.

LIVE : GRAND BLANC

Écouter
4 min
Écouter

Amélie Bonnin dessine le non visible, le caché : elle l'émission en studio et en direct

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......