LE DIRECT

Numéro 41. Des vocalises

59 min
À retrouver dans l'émission

Encyclopédie de la parole
Encyclopédie de la parole

Les Ateliers de la nuit en partenariat avec le festival ManiFeste 2013 de l’IRCAM (du 29 mai au 30 juin)

L'Atelier intérieur s'ouvre à la voix. Au début du début, nous chantions. Le chant c’est l’origine. Parler tout seul c’est paraître fou mais chanter tout seul ? Ce serait être bien avec soi-même. Laisser venir la chanson. Celle qui vient à notre insu. Pourquoi celle là, pourquoi maintenant ? Notre esprit l’a choisie. Et elle se tient au bord de tes propres lèvres. Tu chantes des paroles que tu n’as pas inventées, mais qui disent mieux que tes propres mots. Le corps ouvert, une colonne d’air, ça rend vivant. Le destin du chant c’est la ritournelle. Répéter et répéter ce qui nous fait danser. Ca chante quand quelque chose n’est pas dit. Quand il faut plus insidieux que les mots : une mélodie. Un air. Qui colle ensuite aux yeux, qui colle aux cheveux, aux joues au front, l’air ne lâche pas. L’image de départ ce soir serait celle-là : Klokochazia. Un nouveau pays inventé par une voix, celle de Nosfell. Une nouvelle langue. Un autre vocabulaire. Puisqu’une voix c’est une personne. Une voix c’est quelqu’un. Si tout le monde avait ce courage, une voix serait chaque fois une langue. Autant de façons que d’humains. Ce serait un rêve d’émission de radio : cesser de parler, chanter. Des questions et des réponses en mélodies, et sans sérénades. Des voix à nu dans vos oreilles. Une nuit à ne plus vous décoller de ce que l’on vous aura chanté. Les hommes parfois, n’ont aucune voix dans leurs mots. Alors gonfler la parole, en faire du chant. Donner de la voix . « Nous avons un devoir envers la musique, c’est de l’inventer . » disait Stravinsky. Nous avons un devoir envers notre voix, c’est de l’honorer. De la garder unique, inouïe. De ne pas l’aligner au timbre global. Lui faire dire des mots nouveaux. Rimbaud écrit ce que pourrait être le moment du chant : Je ne parlerai pas. Je ne penserai rien. Mais l’amour infini me montera dans l’âme . Deux choses font chanter, et ça monte dans l’âme : la douleur et la joie. Chanter c’est un état. Ne pas avoir peur d’être faux, on risque juste, d’être lyrique. Alors oui, je me dis : sans crainte, sois lyrique, c’est l’amour infini qui te monte dans l’âme , ce n’est pas grave, chauffe toi la voix, cesse de parler pour ne rien dire, et tu chanteras

Le chemin ce soir est un chant, l’air entre dans le corps, on fera de la radio dans l’expiration, elle durera une heure, l’inspiration commence maintenant. Pour la voix ce soir, voilà ceux qui sont là :

Atelier voix en studio menée par Valérie Philippin, formée au chant lyrique.

Écouter
3 min
Écouter

Ils jouent le jeu des élèves : Olivier Normand, Emmanuelle Lafon, Delphine Hecquet, Marine Liquard (comédiens et interprètes dans "Suite n1, abc ", dernière pièce de l'Encyclopédie de la parole)

Marie-Claude Montfrais-Pfauwadel, phoniatre , spécialiste de la voix et de nos cordes vocales.

Écouter
2 min
Écouter

LIVE : NOSFELL, chanteur et inventeur d'une nouvelle langue

Amélie Bonnin dessine l'empreinte de nos cordes vocales, elle dessine l'émission en directRéalisation Somany Na

Partager

Amélie 1
Amélie 1 Crédits : Radio France
Amélie 2
Amélie 2 Crédits : Radio France
Amélie 3
Amélie 3 Crédits : Radio France
Amélie 4
Amélie 4 Crédits : Radio France
Chants
Chants Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......