LE DIRECT

Numéro 44. Nuit d'été au Moulin d'Andé

59 min
À retrouver dans l'émission

Olivia Bee
Olivia Bee Crédits : Olivia Bee
Olivia Bee 2
Olivia Bee 2 Crédits : Olivia Bee

La nuit s’imagine à l’extérieur. Ce soir, c’est l’anniversaire d’un Moulin :50 ans. Un moulin s’arrête de tourner mais rien n’arrête la tête d’avancer. Des centaines d’années que le Moulin d’Andé existe mais il y a 50 ans quelqu’un, Suzanne Lipinska --dite Suzon, court à la préfecture pour dire : "le Moulin est né". Faire naître un moulin c’est refaire tourner la roue, dire ce sera le lieu des possibles, tous les instants seront des instants d’été quand la chaleur fait tout exister. Ce sera un refuge pour créer. Un moulin on l’admire, on l’entretient, mais est ce qu’on peut l’habiter ? C’est un paradis proposé... il faut oser l’attraper. L’image de départ ce soir serait celle-là : un lit, des draps défaits. C’est la caméra de Joseph Morder qui filme. Et vous l’avez entendu sa voix dit : Truffaut, Perec, Cavalier, ce sont des bons esprits, je les sens présents, ils entrent dans mon corps. Il filme le Moulin dans J’aimerais partager le printemps avec quelqu’un . Quand on n’est jamais allé à Andé et qu’on écoute les gens parler… c’est comme si le Moulin était un organisme vivant. La roue qui tourne, c’est le temps qui passe, mais l’eau qui la fait tourner n’est jamais la même. On voudrait connaître le secret de cette intensité. « Ici, le temps ne passe pas puisque tous les temps sont réunis : tous les passés présents, c’est le paradis » et c’est Nancy Huston qui le dit. Alors pour commencer juillet et pour commencer l’été, il fallait passer une nuit au Moulin d’Andé

Le chemin ce soir part au Moulin d’Andé, en Normandie, à 100 km de Paris. On ira dans ses coins et recoins, jusqu’au grenier à grains, l’eau coulera sans arrêt, c’est le début de l’été, et ça commence maintenant. Pour, depuis le studio, recréer une nuit d’été au Moulin d’Andé, voilà ceux qui sont là :

Joseph Morder , filmeur, qui depuis 1967 réalise un journal filmé en super 8. Son dernier film "J'aimerais partager le printemps avec quelqu'un " est tourné avec un téléphone portable. A l'intérieur : le Moulin d'Andé où il est en résidence en 2007-2008.

Jean-Paul Rappeneau , cinéaste, parce qu'il était au Moulin d'Andé pour écrire La vie de château , son premier film, au début des années 60, avec au dessus de son épaule : Alain Cavalier et Claude Sautet.

Alain Kremski , pianiste, compositeur, percussionniste, pour les vibrations du Moulin : eau, terre, ciel, lumière.

Il y a toujours quelqu'un ailleurs au même moment, quelques minutes avant minuit, on appelle Yacine Badday , en direct du jardin du Moulin.

Amélie Bonnin dessine la roue qui tourne, elle dessine en direct, en studio, le Moulin une nuit d'été.

Le Moulin by Amélie 1
Le Moulin by Amélie 1 Crédits : Radio France
Amélie, 2
Amélie, 2 Crédits : Radio France
Amélie 3
Amélie 3 Crédits : Radio France
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......