LE DIRECT
 Jeanne Balibar et Mathieu Amalric

Et si la France réinventait le biopic?

5 min
À retrouver dans l'émission

"Barbara" de Mathieu Amalric, "Jeannette" de Bruno Dumont, "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius.

 Jeanne Balibar et Mathieu Amalric
Jeanne Balibar et Mathieu Amalric Crédits : Copyright Waiting For Cinéma 2017

Le biopic ou le film biographique c’est ce genre vieux comme le cinéma qui pullule particulièrement sur nos écrans depuis une dizaine d’années. Pulluler ? Oui tout est dans ce verbe. Et lorsqu’on présente le « Barbara » de Mathieu Amalric comme un « anti-biopic », il faut bien y entendre la consonance avec antibiotique. Un film remède en somme. Oui mais à quoi ?

D’abord construisons le champ d’étude. Je ne vais pas m’attarder sur les raisons de la maladie - la fameuse prolifération de biopics - mais sur ses symptômes.

« Par ailleurs, le cinéma est une industrie » comme l’a dit André Malraux et on comprend assez aisément pourquoi un héros ou une héroïne déjà connu présente des avantages en terme de public donc de marché. Sans oublier que l’affaire scénaristique est potentiellement vite bouclée, et le rôle une occasion de récompense pour l’acteur ou l’actrice en charge de l’incarnation.

Par ailleurs toujours, et en exagérant à peine, on pourrait résumer la production actuelle du cinéma américain à deux genre principaux : les films de super héros et les films de super héros de la vraie vie (artiste, politique, sportif, activiste, scientifique, entrepreneur etc.).

Mais revenons au cinéma français auquel nous allons limiter notre champ d’étude et posons cette borne chronologique 2007, année de "La Môme" le film oscarisé d’Olivier Dahan sur Edith Piaf. La maladie du biopic elle a cette caractéristique en France d’avoir muté.

Y a-t-il un biopic à la mode française ?

L’année dernière Jacques Mandelbaum, journaliste au Monde s’était posé la question à la sortie du « Dalida » de Lisa Azuelos : y a-t-il un biopic à la mode française ? Il y montrait qu’en France on concentrait davantage le choix des biopics sur des personnalités du champ artistique et culturel, avec un goût pour les gloires tragiques, une souffrance expiatrice dans la création, et une construction du récit proche de l’hagiographie – la vie du saint, ses œuvres miraculeuses, sa passion. Le tout appliqué à "Cloclo" vous imaginez les dégâts....

Alors pour revenir cette fois au Barbara l’anti-biopic de Mathieu Amalric, il soigne en effet plusieurs symptômes du biopic à la française. Construit avec l’écrivain Philippe Di Folco, il a l’idée de nous dégager de notre position de chrétien face à l’icône.

Dans un jeu de miroirs et de mise en abyme on suit Brigitte une actrice incarnée par Jeanne Balibar, qui doit interpréter Barbara pour le biopic qu’est en train de tourner un réalisateur, incarné par Mathieu Amalric lui-même. C’est Amalric qui endosse la position de l’adorateur pour mieux la mettre à distance, et nous livre une clef : un biopic soigné de ses scories, c’est un film non pas sur une autre icône, mais sur soi.

Une nouvelle voie : le "bio-utopique"

Et en l’occurrence ce qui occupe Amalric ce sont des questions de cinéma, du jeu entre le vrai et le faux dans la représentation, "Est-ce la main de Dieu, Est-ce la main de diable" comme le chantait Barbara… C’est d’ailleurs lui qui résume le mieux sa démarche : “Barbara” n'est pas un anti-biopic mais un 'bio-utopique'”a t-il déclaré. Une utopie du biopic, de ce qu’il pourrait être.

En pleine projection le biopic à la française se cherche peut-être enfin dans la bonne direction. Et c’est un Jean-Luc Godard beaucoup plus comique qu’iconique qui sortira d’ailleurs en salle la semaine prochaine avec "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius. Quant à « Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc » de Bruno Dumont ça n'est certainement pas un film d’adorateur, c’est un hybride, une utopie lui aussi. Ici on a affaire à une comédie musicale poétique et potache, à la fois rap, rock et techno, chorégraphiée par Philippe Découflé. Bien loin de Luc Besson...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......