LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Robert Pattinson dans "Good Time" des frères Safdie

"La mue de Robert Pattinson" chronique d'un story telling

5 min
À retrouver dans l'émission

Une chanson qui tourne en boucle dans l’actualité culturelle.

Robert Pattinson dans "Good Time" des frères Safdie
Robert Pattinson dans "Good Time" des frères Safdie Crédits : Allo Ciné

Il est des moments comme ça où presse, radio, télévision, médias en ligne, tous les supports médiatiques se transforment en chorale et entonnent joyeusement le même refrain. C’est ce qui passe avec la sortie aujourd’hui au cinéma de Good Time, considéré comme le passage définitif de l’ex-acteur à posters Robert Pattinson de l’autre côté du miroir de la célébrité.

De quelle transformation s’agit-il ? Je vais vous donner quelques titres en rafale et vous allez vite comprendre : « De Twilight au cinéma d’auteur, la mue de Robert Pattinson », « Robert Pattinson, la mue continue » ou encore « Comment Robert Pattinson est devenu l'icône du cinéma indé' haut de gamme ? ».

Pour résumer, avant il jouait dans la bluette vampirique Twilight, série au succès mondial et aux 3,3 milliards de dollars de recettes, maintenant, fini la pop culture crasse, il joue dans des films indépendants ou d’auteurs respectables de surcroît.

Story telling unanime

Ce qui frappe d’abord, c’est l’unanimité du récit quelque soit le support : médias sérieux, médias branchés, médias people, l’histoire est invariablement la même.

1/ Souligner à quel point Pattinson était prisonnier de son image et de sa beauté.

2/ Afficher les gages successifs de la mue (puisque c’est l’expression consacrée), à savoir les rôles de Pattinson dans Cosmopolis et Maps to the stars de David Cronenberg, Life d’Anton Corbjin, The Lost City of Z de James Gray, bientôt High Life de Claire Denis avec Juliette Binoche et Idol’s Eye d’Olivier Assayas aux côtés de Robert de Niro. Avec ça vous devriez être convaincu !

3/ Faire de son rôle dans Good time des frères Joshua et Ben Safdie, en compétition officielle au dernier Festival de Cannes, la partition pivot.

Pour donner un peu de profondeur, on rapprochera sa métamorphose du destin d’autres acteurs. L’ex joli minois Leornardo Di Caprio devenu l’animal scorsésien que l’on sait. Et surtout, l’ex comparse de Robert Pattinson dans Twilight, Kristen Stewart, désormais héroïne troublante des films d’Olivier Assayas.

Ajoutons qu’ils sont l’un et l’autre égérie de grandes marques de luxe et que tout cela se compartimente très bien, mais se nourrit très bien aussi. Voilà pour la chanson, couplets et refrain.

Pattinson, moi moche et méchant

Mais ce qui intéressant, ce n’est pas de savoir si cette mue est réelle ou non. A voir le polar très noir des frères Safdie, on se rend compte qu’il est une métaphore du changement pour l’acteur. Une version "moi moche et méchant" du Pattinson d’avant. Enlaidi, menteur et manipulateur, sans droit et sans morale, brisant les vies dans son sillage avant de finir hagard et blond décoloré, presque sonné par sa propre transformation.

Ce qui questionne, c’est le désir aussi unanime de raconter la même histoire. Celle des annonceurs pourrait-on souligner très prosaïquement. Celle des "publicists", ces attachés de presse surpuissants qui cadrent toutes les prises de parole de l’acteur. Mais aussi sur un plan presque sociologique, celle d’un mythe des temps modernes, au fond très rassurant.

Tout est bien rangé : cinéma « indé » contre blockbusters, beauté qui trouve le salut dans la laideur, niaiserie romantique contre crédibilité maléfique, lisse contre relief. Toute une série d’antagonismes stéréotypés, pour mieux encenser le happy end : il existe une figure hybride qui peut tout réconcilier. Tant pis si les ficelles sont grosses, Pattinson est l’histoire à laquelle on veut croire. Et le produit que l'on veut acheter.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......