LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Autoportrait de Rembrandt, 1660

Rembrandt le peintre écran

3 min
À retrouver dans l'émission

Il y a tout dans Rembrandt. Et pour le 350ème ans de sa mort Rembrandt est partout : d’Amsterdam à Abu Dhabi. S’il bouleverse totalement l’art au XVIIe siècle, en quoi est-il devenu le peintre le plus universel ?

Autoportrait de Rembrandt, 1660
Autoportrait de Rembrandt, 1660 Crédits : Met Museum

Pour sa première exposition internationale qui ouvre aujourd’hui, le tout nouveau Louvre d’Abu Dhabi n’a pas choisi par hasard de présenter « Rembrandt, Vermeer et le siècle d’or Hollandais ». Pour le directeur Manuel Rabaté : « Rembrandt est un génie universel, connecté au monde entier ». Le musée montrera outre le célèbre « Autoportrait au regard plongé dans l’ombre », et dévoilera également sa nouvelle acquisition la « Tête de jeune homme, avec les mains jointes : étude de la figure du Christ ». 

Mais pourquoi ces autoportraits, comme ces scènes de l’Ancien Testament qui n’avaient jamais été représentées avant lui, ou encore ces vagabonds, ces musiciens et ces acteurs des rues d’Amsterdam, touchent-ils tout le monde ?

La question traverse la grande exposition « Tout Rembrandt » qui inaugure l’année Rembrandt à partir de demain au Rijksmuseum d’Amsterdam. L’anthologie proposée ne réunit donc pas « tout Rembrandt », la preuve à l’autre bout du monde, les visiteurs du Louvre D’Abu Dhabi découvriront des chefs-d’œuvres qui ne sont pas au Rijksmuseum, mais pour la première fois elle permet une lecture d’ensemble.

En tout 22 tableaux, 60 dessins et plus de 300 gravures jamais réunis et une ambition : faire apparaître la trajectoire de l’homme et de l’artiste notamment grâce à toute nouvelle biographie signée Jonathan Biker « Rembrandt biograpy of a rebel ».

« Rembrandt le rebelle » ou comment le peintre hollandais a renversé toute une série de conventions, qui l’on conduit dans une intuition fulgurante à produire des formes et inventer des techniques qui lui survivent encore partout dans notre icônosphère.

A voir les autoportraits au crayon, les cheveux en bataille se fondant dans le chapeau, le regard inquiet et les paupières tombantes, ou encore cette tignasse qui envahit le cadre et se dessine dans le prolongement du visage on croirait deviner le trait au stylo bic de la nouvelle héroïne du roman graphique Emil Faris.

A suivre l’évolution du style de Rembrandt dans ses autoportraits (du jeune homme à l’autoportrait en apôtre Paul), comme le récit de sa vie quotidienne, ou les scènes qu’il saisit lors de promenades à travers Amsterdam, on pourrait croire défiler son fil Instagram.

Enfin à observer ses techniques inédites de peinture et ses jeux de lumières en clair obscur, c’est un Rembrandt directeur de la photo, grand chef opérateur, qui se détache, un découvreur du « flare », cet effet de lueur brouillée cher à des réalisateurs comme JJ Abrahams.

De toute façon, chaque époque et son mouvement ont pu voir en Rembrandt ce qu’ils voulaient y voir. Incarnation de l’Oxymore pour les romantiques, peintre politique affranchi pour les réalistes, maître de l’ineffable pour les surréalistes, ou encore père de l’image matière pour les expressionnistes abstraits !

Cette fois l’exposition « Tout Rembrandt » et son commissaire Erik Hinterding s’attachent à une idée : Rembrandt voulait être le meilleur conteur que le monde n’ait jamais connu. Chaque forme, chaque sujet est une mise en scène qui ne cherche pas à représenter mais à fournir un support  d’expression aux émotions humaines. Rembrandt le peintre-écran ne pouvait en être que plus « universel et connecté ».

Plus de détails sur le site : All the Rembrandts. 

Chroniques
8H50
4 min
La Conclusion
L'hypothèse ergodique
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......