LE DIRECT
Gilet Jaune assis devant des gendarmes

1400 artistes en soutien aux gilets jaunes, le retour de la « gauche culturelle »?

3 min
À retrouver dans l'émission

Des personnalités de la culture « socialement engagées » réunies pour défendre les gilets jaunes, le tout en écriture inclusive, c’est la re-formartion d’une ligue qu’on croyait dissoute depuis la défaite de Lionel Jospin en 2002.

Gilet Jaune assis devant des gendarmes
Gilet Jaune assis devant des gendarmes Crédits : KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Les gilets jaunes ont désormais leur « sous-marin jaune ». 1400 artistes et personnalités du monde de la culture réunis dans le collectif « Yellow Submarine » viennent de publier, ce samedi, au 25ème acte de la mobilisation, une tribune pour soutenir le mouvement. 

Ne serait-ce pas là le retour de la « gauche culturelle » ? Cela faisait longtemps que ces voix engagées de la culture, pour une plus grande justice sociale, ne s’étaient pas faites entendre aussi largement et aussi vigoureusement… Car le texte est à charge contre le gouvernement et « les médias grands publics » accusés je cite d’avoir « discrédité les gilets jaunes, décrits comme des anti-écologistes, extrémistes, racistes, casseurs… ». « Nous ne sommes pas dupes ! » clame le collectif.

Les rangs de la culture étaient plus clairsemés pour défendre le sort des migrants ou soutenir les cheminots. Un nouveau socle de mobilisations artistique s’étant néanmoins formé dans le sillage de #Me Too ou autour de l’urgence climatique mais on n’avait pas vu les artistes socialement engagés faire front à ce point depuis des années. 

Jusqu’à présent se dessinait même une fracture. D’un côté les artistes populaires Franck Dubosc, Patrick Sébastien, Michel Polnareff, Kaaris ou Jean-Michel Jarre qui avaient apporté leur soutien au mouvement des gilets jaunes, et de l’autre une certaine « élite culturelle » prompte à dénoncer les injustices mais restée silencieuse face aux cris des « exclus de la culture subventionnée ».

Les écrivains Edouard Louis et Annie Ernaux ont alors dénoncé le mépris d’une certaine classe culturelle face à un mouvement qui n’est pas issu de la population parisienne, cultivée, avertie et politisée. Aujourd’hui, on retrouve logiquement Annie Ernaux et Edouard Louis parmi les signataires du collectif mais aussi d’autres noms qui sont « enfin » sortis de leur silence. 

Les Juliette Binoche, Emmanuelle Béart, Stéphane Brizé, Bruno Gaccio, ou Stanislas Nordey, mais aussi la nouvelle génération comme l’acteur de « Petit paysan » Swann Arlaud ou la réalisatrice Justine Triet. 1400 personnalités de la culture pro gilets jaunes qui dénoncent sans détour la violence sociale et policière, le tout en écriture inclusive, c’est la reformation d’une ligue qu’on croyait dissoute depuis la défaite de Lionel Jospin en 2002 !

D’aucuns ne manqueront pas de railler ces bobos sortis du guet. Les révoltés, les indignés, les bonne-consciences qui ne changeront rien au problème. Sans oublier l’absence de réserves du texte sur les véritables dérives racistes et sexistes du mouvement.

Mais on peut au contraire se réjouir de voir cette « gauche culturelle » revenir à des mobilisations qu’elle avait abandonnées, prise dans une dichotomie entre les motifs sociaux qu’elle défend artistiquement et une quasi absence dans le débat public. Qu’on soutienne ou pas le mouvement des gilets jaunes, il apparait ici comme une surface de projection pour une culture qui croit à nouveau à son rôle dans le combat pour la « transformation sociale ». Et c’est heureux.

«A dream you dream alone is only a dream / A dream you dream together is a reality /Un rêve que vous faites tout seul n’est qu’un rêve/Un rêve que vous faites ensemble est une réalité ». La citation de John Lennon qui clôt la tribune est un peu gnangnan mais elle fixe une ligne d’horizon : réveiller un collectif somnambule.

Chroniques

8H50
3 min

La Conclusion

Les trottinettes électriques
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......