LE DIRECT
Chant de noël

Le « Christmas album » à la française évite le piège des yéyés

3 min
À retrouver dans l'émission

Comment échapper au disque rayé de Noël ? Les chants et chansons de Noël sont prisonniers d’un effet boule à neige. Ils et elles prennent la poussière le reste de l’année, avant d’être renversés une fois l’an.

Chant de noël
Chant de noël Crédits : Brasil2 - Getty

Exemple : « Douce nuit » chanté pour la première fois dans une église en Autriche il y a deux cents ans, mais aussi le sempiternel « All I want for Christmas is you » de Mariah Carey qui couvre chaque année son interprète de royalties depuis 25 ans. 

Transformer ce principe de répétition en expérience créative (et lucrative au passage il est vrai), tel est le concept des « Christmas album » qui sont eux aussi devenus une tradition aux Etats-Unis. 

Ella Fitzgerald, Elvis Prestley ou Bob Dylan, tous ont proposé leur « Christmas album ». Même si dans le cas de Bob Dylan, c’est peut-être considéré comme son pire opus...

L’album de Noël, reste aussi l’occasion pour les labels ou les producteurs de fédérer leurs talents autour d’un corpus de reprises. Le cadeau de Noël du terrible Phil Spector, mais aussi la compilation « Soul Christmas » du label Atlantic, ou celle de la Motown « A Motown Christmas » figurent parmi les chefs d’œuvres du genre. 

Stevie Wonder, Les Jackson 5, Diana Ross, The Temptations, Smokey Robinson : sur cette compilation de la Motown que de géants qui ont su faire « groover » à leur manière le fameux esprit de Noël.

En France, la tradition américaine du « Christmas album » s’est exportée avec un certain second degré cette année. Signe des temps ce n’est pas un label mais une plateforme musicale qui a pris l’initiative. Toute la jeune scène française a ainsi collaboré à « un album de Noël » pour Deezer ce qui a produit un effet précisément anti-boule à neige. 

Du bibelot poussiéreux on passe au rafraîchissement inespéré des « Bronzés font du ski » par le groupe Minuit. Jeanne Added redonne sa grâce au « Soleil d’hiver de Niagara », les Brigitte épurent le costume de mère Noël Mariah Carrey dans un reggae subtile, la « défaite de famille » d’Orelsan reprise par Léa Paci sonne toujours plus juste, et par une géniale inversion du genre, Clara Luciani fait de « la fille du père Noël » de Dutronc un hymne féministe-compatible. 

Si les yéyés étaient la copie souvent dégradée du modèle US, ce « Christmas album » à la française évite l’écueil pour en proposer une version augmentée, et enfin changer de disque. 

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......