LE DIRECT
L'âne TroTro a même son propre spectacle

Quel scénario d’émancipation pour la littérature jeunesse ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Imaginez un monde où sexisme, stéréotypes et clichés ne seraient plus qu’un mauvais souvenir dans les livres pour enfants.

L'âne TroTro a même son propre spectacle
L'âne TroTro a même son propre spectacle Crédits : Julio PELAEZ - Maxppp

Pour la présentation de la réforme de l’audiovisuel public, la ministre de la Culture a choisi ce sous-titre "scénario de l’anticipation". Dans la littérature jeunesse, c’est un "scénario de l’émancipation" qui se dessine.

Imaginez un monde où sexisme, stéréotypes et clichés ne seraient plus qu’un mauvais souvenir dans les livres pour enfants. Un monde par exemple où la maman de "L’âne TroTro" ne serait pas encore cantonnée à la cuisine tandis que papa lit le journal. Dans l’adaptation en dessin animé des aventures de "L’âne TroTro", le blockbuster des 2-6 ans, l’épisode "Trotro fait le petit papa" est à ce titre une véritable mise en abyme de la transmission de stéréotypes de genre. 

Personne ne va brûler les livres de "L’âne Trotro" pour autant, ni aucun autre d’ailleurs, mais cela fait typiquement partie des questions qui seront abordées dans le vaste chantier ouvert par la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse qui vient de dévoiler son "plan d’action égalité".

Et La Charte des Auteurs de préciser qu’elle ne se pose "en aucun cas en prescriptrice d’une doxa politique" mais "souhaite analyser avec celles et ceux qui le souhaitent les stéréotypes véhiculés dans la littérature construite pour la jeunesse" dont la portée édifiante cristallise l’enjeu des représentations, évidemment.

D’ailleurs pour bien réfléchir à ces questions, il faudrait avoir un état des lieux fiable, voilà un enjeu majeur de ce plan d’action pour l’égalité. Sinon chacun y va de petite perception au doigt mouillé. Des petites filles habillées en cowboy qui tuent des dragons certes vous en trouverez dans les dessins de Gwenaëlle Dumont par exemple, comme vous trouverez des récits d’émancipation féminine chez Marie Desplechin. Mais quel est l’état actuel des représentations dans cette production littéraire pour la jeunesse ? Les données manquent et manquent de se faire connaître.

A l’horizon la littérature jeunesse ne serait pas enfermée dans des œuvres à messages (au secours!) mais simplement en éveil sur des petits détails narratifs auxquels on peut prêter attention pour tresser un imaginaire plus égalitaire.

Enfin, autre sujet d’éveil pour les grands, ce constat : un milieu hyper féminisé, celui des auteurs jeunesse qui sont souvent des femmes, n’est pas exempt de sexisme, au contraire, ni dans ces récits ni dans son fonctionnement. A titre d’exemple, les autrices sont payées 40% de moins que les auteurs. Vaste chantier en effet !

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......