LE DIRECT
«Leto» ou «L'été» du cinéaste assigné à résidence Kirill Serebrennikov

Kirill Serebrennikov, la dissidence russe sur haut-parleurs

3 min
À retrouver dans l'émission

« L’été » du cinéaste russe est projeté en compétition officielle au Festival de Cannes sans son réalisateur, assigné à résidence.

«Leto» ou «L'été» du cinéaste assigné à résidence Kirill Serebrennikov
«Leto» ou «L'été» du cinéaste assigné à résidence Kirill Serebrennikov Crédits : Allo Ciné

Vous connaissez peut-être le film « Un jour sans fin » où Bill Murray revit inlassablement la même journée. C’est le sentiment que nous pouvions avoir cette semaine, à voir le président russe Vladimir Poutine réinvesti pour un quatrième mandat, nommant à nouveau Dmitri Medvedev au poste de premier ministre. 

A Cannes une voix dissidente de la Russie se fera entendre ce soir : celle du cinéaste et metteur en scène Kirill Serebrennikov, assigné à résidence à Moscou depuis le mois d’août dernier. Son film « L’été » sera projeté sans lui, mais fait de Cannes une plateforme pour défendre la liberté de création.

« Plate-forme » justement c’est le nom du projet artistique que Serebrennikov, directeur artistique du Centre Gogol, théâtre contemporain et effervescent de Moscou, a lancé en 2011. Et pour lequel le Comité d’enquête, le bras judiciaire du Kremlin, l’accuse de "fraude massive". Comme si le projet n’avait pas existé. Pourtant il a été validé par le ministère de la culture russe, qui a eu connaissance des retombées artistiques et économiques de ces différentes manifestations. Mais ces informations ne semblent pas intéresser les enquêteurs depuis 8 mois… Comme le rappelle Kirill Serebrennikov qui a toujours dénoncé des accusations "absurdes" et clamé son innocence. 

Que Serebrennikov retrouve sa vie normale de créateur et pas de captif, est-cela que craint la Grande Russie, marquée par l'ascendant croissant de ce qu’on appelle « la révolution conservatrice » dans les services de l'État, l'Armée, mais aussi au sein de l'Église orthodoxe ou dans les médias?

Ses expérimentations artistiques provocatrices, sa défense de la liberté de création et d'émancipation, mais aussi des droits des homosexuels, auront donc fait de Serebrennikov un dissident. Tout comme son film Le Disciple, sélectionné il y a deux ans au Festival de Cannes dans la catégorie Un certain regard, qui dénonçait frontalement la dérive obscurantiste de l’orthodoxie russe.

Cette fois son film « L’été » choisit la ligne latérale. Dans le milieu underground de Leningrad au début des années 80, quand les disques de Lou Reed et David Bowie s’échangent sous le manteau, il retrace la naissance d’une idole du rock en union soviétique, Viktor Tsoï, futur leader du groupe Kino.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Souhaite moi bon courage dans la lutte, souhaite moi de ne pas rester au ras du sol ». Que chantait Viktor Tsoï ? Sinon son engagement contre la guerre en Afghanistan, et contre l’étau des problèmes sociaux, appelant la nouvelle génération à prendre le contrôle et à réaliser les changements attendus dans toute la nation. C’est cette voix-là que le festival empêche de faire taire. Et ce n’est pas un hasard si Serebrennikov a été assigné à résidence juste après avoir achevé le tournage de ce film, trop prompt à réveiller l’esprit de révolte.

Macha Makeieff, Robin Renucci ou encore Eric Ruff ont lancé un comité de soutien à Kirill Serebrennikov. La solidarité créatrice - qui défend aussi aujourd’hui le performeur Piotr Pavlenski détenu en France et le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov enfermé en Sibérie - parviendra-t-elle à faire pression à Cannes?

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......