LE DIRECT
Portrait de Fréderic Mitterrand à Paris

Frédéric Mitterrand "parachuté" aux éditions Christian Bourgois

2 min
À retrouver dans l'émission

Le "départ" de Dominique Bourgois de la prestigieuse maison d'édition fondée par son mari en 1966 pour céder la place à l'ancien ministre de la Culture Frédéric Mitterand, révèle une certaine conception de la culture et du métier d'éditeur. De la violence des échanges en milieu tempéré.

Portrait de Fréderic Mitterrand à Paris
Portrait de Fréderic Mitterrand à Paris Crédits : Eric Fougere - Corbis - Getty

Bien sûr chacun garde en tête la photo présidentielle de l’oncle devant une bibliothèque, ou en balade sur les quais le long des bouquinistes… Le neveu, Frédéric Mitterrand, à travers la filiale d’investissement de la famille Mitterrand, posera peut-être devant le beau catalogue, patiemment établi, des éditions Christian Bourgois. J.R.R. Tolkien, Salman Rushdie, Virginia Woolf, Laura Kasischke, Peter Handke, Ernst Jünger, Jim Harrisson ou Suzanne Sontag… 

Ce catalogue que, Dominique Bourgois, la veuve de Christian Bourgois qui avait repris le flambeau en 2007, définit comme "une librairie idéale ou, du moins, un de ses aspects." Hier, on apprenait son éviction à la présidence et à la direction éditoriale des éditions Christian Bourgois. 

"Frédéric Mitterrand veillerait" désormais "en sa qualité de directeur éditorial à préserver et développer le catalogue" et on rendait hommage bien sûr à « Madame Dominique Bourgois et ses équipes, qui ont poursuivi le travail de Monsieur Christian Bourgois » … De la violence des échanges en milieu tempéré.

Derrière la langue du communiqué de presse de la Holding de la famille Mitterrand, dirigée par le frère de Frédéric Mitterrand, Olivier, il faut entendre le coup de massue. 

Suite à un « partenariat stratégique » noué il y a trois ans entre la famille Mitterrand et la maison d’édition, puis une prise de participation à son capital en janvier, voilà qu’on débarque soudain celle qui avait très bien su succéder à Christian Bourgois. Or, il n’avait jamais été question de la remplacer au moment de cette alliance. 

Et toujours en langage communiqué de presse, il était précisé, alors, en janvier, que « ce rapprochement » se faisait, je cite, « dans le respect et la continuité de l'héritage intellectuel et de la politique éditoriale, étrangère et française, de Christian Bourgois, poursuivis depuis plus de 10 années par son épouse ».

Et puis voilà qu’on parachute le frère de l’investisseur : Frédéric Mitterrand Romancier slash réalisateur slash animateur-producteur slash ancien ministre de la Culture slash stand-uppeur et maintenant éditeur.

C’est lui qui sera donc le garant de cet « héritage intellectuel », celui que Christian Bourgois a bâti pendant des décennies. Avant que sa maison d’édition gagne son indépendance en 1992, Christian Bourgois était déjà éditeur depuis 30 ans, il avait commencé en 1962 en quittant l’ENA pour rejoindre les éditions Julliard.

Soyons clair, il ne s’agit pas de discréditer par principe Frédéric Mitterrand mais d’avoir une certaine conception du métier. Recalé de l’Académie française, il faisait savoir dans les interviews il y a quelques mois qu’il « aimerait avoir une émission quotidienne » … Reprendre « Le grand échiquier » sur France 2 par exemple mais bon on ne l’avait pas appelé disait-il, la faute au jeunisme de la télévision française.

Le parachuter à la tête d’une maison d’édition familiale, une des plus artisanales et minutieuses, toujours dans la longévité de son créateur, comme si quelqu’un qui n’avait jamais exercé ni accompagné ce métier pouvait lui succéder : c’est non seulement violent, irrespectueux des accords, fragilisant pour ladite maison dans un contexte difficile, mais aussi terriblement évocateur d’une conception de la culture, comme un milieu où on occupe des places.

Chroniques

8H50
3 min

La Conclusion

Les trous noirs sont-ils les derniers refuges de l'enfance ?
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......