LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le chanteur Bertrand Cantat lors d'un concert à La Rochelle, le 1er mars 2018

Bertrand Cantat, le temps de la réinsertion et celui du pardon

3 min
À retrouver dans l'émission

Entre droit à l’oubli et devoir de mémoire, la tournée de Bertrand Cantat entraîne un questionnement circonstancié et nécessaire.

Le chanteur Bertrand Cantat lors d'un concert à La Rochelle, le 1er mars 2018
Le chanteur Bertrand Cantat lors d'un concert à La Rochelle, le 1er mars 2018 Crédits : XAVIER LEOTY - AFP

Devoir de mémoire ou droit à l’oubli, Morale contre Justice, statut de l’artiste et sens de peine, c’est un fait :  la tournée de Bertrand de Cantat est devenu un débat sociétal, philosophique, et médiatique. Depuis que l’ex leader de Noir Désir a été condamné en 2004 en Lituanie à huit ans de prison pour l’homicide involontaire de Marie Trintignant, et qu’il a été libéré en 2007, la question se pose régulièrement : comment envisager le retour artistique de celui qui a tué sa compagne à coups de poings?  

Pour la famille, nous le savons, et elle l’aura toujours répété notamment par la voix de Nadine Trintignant, mère de Marie, il n’y pas eu de « condamnation normale », et que Cantat veuille reprendre sa carrière sous les projecteurs est indécent. Songeons à d’autres comme le musicien américain Spade Cooley qui avait battu sa femme à mort et tenté de maquillé le meurtre en accident, il avait bien écopé d’une peine de prison à vie non ? Seulement la justice a tranché, la peine a été purgée et sur le plan légal rien interdit à Bertrand Cantat de revenir à son métier, et de bénéficier, comme il le demande, du « droit à la réinsertion » autant que n’importe quel citoyen. Autant mais différemment forcément.   

Car la réinsertion d’une icône du rock comme Cantat c’est faire des albums, des promos, et des tournées. Etre applaudi, acclamé, honoré. Se retrouver en Une d’un magazine qui fait là un coup de comm nauséeux, et faire état de son spleen et de ses malheurs dans des interviews si ça lui chante… Le droit est là, rien ne l’en empêche. A ce que je sache, on n’a pas encore légiféré sur le statut à part de l’artiste qui en cas de pareille condamnation, serait interdit de se produire sur scène ou de s’afficher dans les médias une fois sa peine purgée? Et est-ce cela que nous voulons : une nouvelle catégorie de citoyen ? Comment fixera-t-on les limites de l’exposition, de la décence, et du repenti ?   

Pour autant cela n’en reste pas moins choquant. La famille, les proches de Marie Trintignant, mais aussi toute une société qui voit en elle le symbole des femmes victimes de ces violences peut légitimement faire entendre sa révolte. Alors face aux pressions associatives, citoyennes, et politiques, Bertrand Cantat s’est retiré des festivals qui l’avaient maintenu cet été, mais à poursuivi sa tournée dans des salles sous tension.

Cantat bousculé voulait juste discuter mais c’est « le déchaînement de violences et d’insultes » raconte-t-il sur Facebook « le retour au Moyen Age ». A Itstres son concert de vendredi est annulé, il dénonce « la censure ». Et à Montpellier quand il est maintenu, il remercie le public malgré, je cite, « que quelques perturbateurs ont tenté de culpabiliser sans succès ». Qu’est ce que c’est que cette attitude ?

Moi aussi la foule du tribunal populaire m’inquiète, moi aussi je veux vivre dans un état qui respecte le droit à la réinsertion, et à la présomption d’innocence, même si on le sait d’autres témoignages de violences accablent le chanteur. Mais pour lui, qu’en est-il du sens de sa peine ? Qu’en fait-il en tant qu’artiste ? Ne pas comprendre que le contexte actuel de la lutte contres les violences faites aux femme ne peut pas accueuillir tranquillement cette tournée c’est étonnant. Refermer la parenthèse dans un mélange de contrition et d’arrogance, c’est perturbant. Le temps de la réinsertion est un droit, celui du pardon ne se décrète pas. Voilà tout. 

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......