LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Guillaume Musso

Comment Guillaume Musso a gagné sa crédibilité littéraire

3 min
À retrouver dans l'émission

Le nouveau roman de l’auteur le plus lu en France est-il en train de modifier son statut ? Avec « La Vie secrète des écrivains », il semble bénéficier d’un nouveau regard.

Guillaume Musso
Guillaume Musso Crédits : JOEL SAGET - AFP

Lui l’auteur aux chiffres indissociables de son nom, l’écrivain populaire dont on précise toujours les mensurations : 35 millions d’exemplaire écoulés depuis le début de sa carrière en 2001, champion du classement des auteurs les plus lus en France pour la huitième année consécutive, 784 000 exemplaires pour le dernier «la Jeune Fille et la Nuit », etc.

En poche et en grand format, les livres de Guillaume Musso étaient un peu près partout sauf dans certaines « institutions » littéraires. Invité pour la première fois à la Grande Librairie de François Busnel sur France 5, interviewé dans Le Monde, l’auteur a soudain gagné en « litt’ cred » comme il y a la « street cred’ » ou « street credibility » dans le rap.

D’où vient ce changement d’appréciation ? D’abord Guillaume Musso n’est plus signé chez XO mais Calmann-Lévy, c’est son deuxième roman publié dans cette maison dont l’étiquette littéraire a certes évolué mais qui édita Proust, les prix Nobel de Littérature Claude Simon et Hermann Hesse ou encore les thrillers psychologiques de Patricia Highsmith.

Les couvertures de livres de Guillaume Musso s’en ressentent : moins de couleurs criardes et de jeunes femmes aux longs cheveux. La couverture du dernier opus « La Vie secrète des écrivains », avec son stylo plume trempé d’encre rouge, est signée Mathieu Persan, qui collabore avec les éditions Gallmeister, et annonce un nouveau positionnement.

Mais est-ce uniquement une question d’image voire de discours promotionnel ? Ou pour le dire plus simplement de marketing…

Le livre en lui-même poursuit dans cette veine que Musso appelle la « littérature de divertissement », avec encore davantage de thriller et moins de romance certes, mais surtout il y interroge la figure de l’écrivain. Et c’est par ce biais, par ce questionnement, que la curiosité s’est renouvelée autour de l’auteur. 

« La Vie secrète des écrivains » met en scène une sorte de Salinger, romancier retiré sur une île imaginaire. Après deux ou trois livres cultes, il a cessé d’écrire et refusé tout contact avec la presse. Pourquoi ? Un fan-écrivain et une jeune journaliste tentent de le découvrir… Un canevas à la Musso avec en prime un questionnement sur cette obsession pour la biographie des auteurs et quelques réflexions sur la littérature populaire. Musso fait par exemple dire à l’un de ses personnages que, trop souvent, les livres sont lus en fonction des étiquettes collées à leur auteur. 

Au fond, le premier livre qui attire à « monsieur best-seller » une forme de reconnaissance littéraire est celui qui interroge son propre statut. L’occasion pour lui de déclarer au _Monde (le journal comme le monde littéraire d’ailleurs) : « Je trouve super-prétentieux de s’arroger le droit de décider qui est « un vrai écrivain », ce qu’est « la littérature ». J’ai l’impression d’écrire des romans et d’être un romancier. Ce serait quoi d’autre, la littérature ? »_

La littérature populaire, comme celle d’un Dumas par exemple amène à la lecture, et à d’autres découvertes. Dans le cas de Musso ce fut celle d’Emily Brontë… C’est ce mécanisme d’incitation et de coexistence des cultures sans hiérarchies de goût que défend Musso. Il se retrouve par la suite, qu’il rencontre précisément le même souci d’ouverture dans les relais médiatiques... Cela ne veut pas dire que tout se vaut, mais cela éclaire une certaine « Mussomania ».

Chroniques
8H50
3 min
La Conclusion
Le jansénisme
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......