LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cérémonie des Césars en 2018

La grande famille du cinéma français existe-t-elle vraiment?

3 min
À retrouver dans l'émission

Entre rivalités sourdes d’une kermesse d’entreprise et grande fête fraternelle du cinéma.

Cérémonie des Césars en 2018
Cérémonie des Césars en 2018 Crédits : Stephane Cardinale - Getty

Pour faire la promotion de la 44ème Cérémonie des Césars, qui sera également diffusée en clair sur Canal le maître de cérémonie Kad Merad s’est démultiplié incarnant à lui seul l’ensemble des convives d’un repas de famille chez les Merad…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’air de rien le décor est ainsi posé : entre rivalités sourdes d’une kermesse d’entreprise et grande fête fraternelle du cinéma. 

Et si c’était précisément cet esprit de solidarité qui manquait à une industrie qui doit faire face à d’intenses mutations ? L’expression « grande famille du cinéma français » s’étant peu à peu recroquevillée pour ne désigner aujourd’hui qu’une coquille vide et ironique.

Bien sûr ce n’est pas nouveau, et le discours resté célèbre d’Annie Girardot en 1996 pour le César de la meilleur actrice dans un second rôle avec Les Misérables de Claude Lelouche, laissait déjà éclater le climat de détresse et d’abandon qui régnait derrière la vitrine solidaire. 

Annie Girardot longuement ovationnée avant de prendre la parole, et la caméra dans la salle qui s’attarde sur le visage de Juliette Binoche, une main sur la bouche, mesurant avec un vertige sincère la détresse de sa consœur …

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Depuis des actions de solidarité ont vu le jour, notamment pour lutter contre ces carrières jetables de femmes qui à plus de 50 ans disparaissait des écrans C’est le combat de l’association l’AAFA contre « le tunnel de la comédienne de 50 ans ». 

Mais au-delà de ces engagements ciblés, quelle solidarité entre les artistes et artisans du monde cinéma ? Quelle perspective d’union autre que les enjeux du fameux statut des intermittents du spectacle ?

Rassemblés dans des luttes comme « l’affaire du siècle » pour le climat, ou l’accueil des réfugiés, 5500 professionnels du cinéma européens avaient notamment signé une pétition pour demander à la Commission Européenne de « gérer la crise des migrants selon les valeurs fondatrices de l’Union Européenne, quel tissu solidaire ces hommes et ces femmes peuvent-ils créer au sein même de leur profession ?

Un changement d’approche est peut-être en cours avec la nouvelle génération. Le jeune Félix Maritaud acteur de Sauvage réalisé par Camille Vidal-Naquet, ou la jeune Diane Rouxel qui incarne l’un des Garçons Sauvages de Bertrand Mandico, soulignaient récemment qu’un climat de bienveillance et d’entraide s’était installé au sein de cette génération de comédiens. Se suivre, aller voir les films des uns et des autres, faire sa carrière comme une équipe de bobsleigh qui se propulse ensemble vers le meilleur, tels sont peut-être les prémices d’une nouvelle « grande famille du cinéma français ».

Chroniques
8H50
3 min
La Conclusion
Les gyroscopes
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......