LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiche de Black Mirror

« Black Mirror » la série dont vous êtes le héros

3 min
À retrouver dans l'émission

Gadget de lancement ou mutation profonde ?

Affiche de Black Mirror
Affiche de Black Mirror Crédits : Netflix

Nous serons responsables de notre cauchemar technologique : tel est le postulat de la série « Black Mirror » dont la cinquième saison sera diffusée aujourd’hui sur la plateforme Netflix. 

Fuites d’informations volontaires ou involontaires, rumeurs, cyber-enquête : les semaines qui ont précédé l’arrivé de cette nouvelle salve d’épisodes constituent en elle-même un scénario à suspens. Il aura fallu en passer par le forum Redit, une capture d’écran d’un site coréen, diverses traductions et conjectures, pour en arriver à cette certitude, la saison sera précédée d’un appendice événement, un film interactif. 

Comme dans les livres dont vous êtes le héros ou plutôt comme dans un jeu vidéo, le spectateur acteur pourra jouer un rôle dans l’évolution narrative de ce premier épisode. Durée totale 312 minutes si on compte toutes les pistes possibles et 90 minutes d’expérience au final.

Il y a trois mois Netflix avait annoncé qu’une nouvelle fonctionnalité était à l’étude pour Black Mirror. En voici donc la concrétisation sous forme de série interactive. 

On pourrait y voir bien sûr un gadget de communication pour propulser le lancement, les fameux « teasers » ou mini bandes annonce ayant fait leur temps. De plus, l’expérience n’est pas nouvelle puisque Netflix a déjà développé un programme pour enfant, le « Chat potté », qui permettait en appuyant sur l’écran d’orienter de façon assez basique ses aventures. Projeté dans le monde de boucle d’or, il fallait ainsi faire avec lui un choix cornélien « les trois ours sont-ils des amis ou des ennemis » ?

Transposée dans l’univers de Black Mirror, l’opération prend une nouvelle dimension. Scrutant les dernières avancées scientifiques et technologiques, étirant à peine leurs applications, la série a toujours mis en scène nos propres abysses, pour montrer que le danger résidait non pas dans l’étendue de ces possibles mais dans ce que nous allions en faire. 

Aussi dans Black Miror nous ne sommes pas toujours prisonniers d’un pacte faustien, ces nouvelles facultés s’avèrent cauchemardesque lorsqu’elles rencontrent nos propres travers, lorsqu’elles se pervertissent. En revanche s’il existe un libre arbitre c’est aussi sans grand espoir sur la nature humaine, et de fait certaines technologies ne peuvent pas nous être proposées. C’est le musées des horreurs de toute ces inventions qui était le cœur du dernier épisode de la saison précédente. Alors pour la première fois, plutôt que d’assister aux différents scénarios de ces dérives, le spectateur fera lui même l’expérience du choix. C’est sans doute le niveau qu’il manquait à ces contes philosophiques du 21ème siècle. Reste à savoir à quel niveau de réflexion nous porteront ces interactions.

On sait déjà que le canevas de l’épisode est celui d’un roman fantastique transposé en jeu par un jeune programmeur, jusqu’à ce que le monde virtuel se mélange au réel, créant la confusion. On sait aussi qu’il s’intitulera « Bandersnatch » référence à la créature multiple et féroce qui peuple la suite d’Alice aux pays Merveilles de Lewis Caroll , « De l’autre côté du miroir, et ce qu’Alice y trouvera ». Enfin la réalisation a été confiée à David Slade auteur de plus stylisé et horrifique des épisodes de la saison précédente « Metalhead » sur la traque sans merci d’une femme par un robot chien tueur…

Une chose est sûre tout se passe comme si Netflix mettait aussi en scène ses ambitions : le développement d’un hybride entre le jeu vidéo et la série, ou tout simplement la mise en abîme d’une plateforme qui vous aspire en vous donnant toujours la sensation de choisir. 

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......