LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le "Porg" nouvelle mascotte de ce Star Wars "Les Derniers Jedi"

Pourquoi le prochain Star Wars est déjà sorti ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Désormais le véritable film c’est la promotion du film.

Le "Porg" nouvelle mascotte de ce Star Wars "Les Derniers Jedi"
Le "Porg" nouvelle mascotte de ce Star Wars "Les Derniers Jedi" Crédits : Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved. / 2017 Industrial Light & Magic

Vous avez peut-être ressenti l’onde de choc, hier on découvrait 45 secondes du prochain épisode de Star Wars, le 8ème de la saga, qui sortira le 13 décembre prochain.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dans la dernière phrase de ce teaser, « ça ne va pas se passer comme tu le crois», Luke Skywalker s’adresse autant à son apprentie Rey qu’au public. Le jeu avec cet extrait qui se rajoute à la bande-annonce déjà dévoilée il y a 3 semaines, est d’amener de nouveaux éléments sans trop en dire mais suffisamment pour relancer tous les scénarios imaginés et autres fuites qui circulent sur les forums et les réseaux. On voit notamment Luke Skywalker dans le Faucon Millenium, emblématique vaisseau spatial de feu Han Solo, ce qui suffit à provoquer une attente énorme.

Nous sommes à un mois et demi de la sortie du film, intitulé « Les Derniers Jedi », et nous sommes déjà dans un film. Car la promotion d’un Star Wars, depuis le rachat des droits du créateur George Lucas par Disney en 2012, c’est une grosse production à suspens en soi. Une promotion construite donc comme un scénario.

Promotion scénarisée

Une démarche engagée avec l’épisode 7 en 2015, qui avait fait l’objet de publications de photos et de vidéo au compte-goutte au fil des semaines avant la sortie. Chaque élément dévoilant tel ou tel indice de l’intrigue et conçu finement pour que le public s’en empare, le commente, l’analyse. Produisant une forme de scénario parallèle dans l’exégèse des commentaires.

Parfois ce sont des informations a priori non officielles qui filtrent comme dans le cas de cet épisode 8 où l’on a vu apparaître sur internet l’image d’un des futurs produits dérivés du film suscitant l’émoi de la « fanosphère ». Un verre d’eau avec Luke Skywalker utilisant son sabre laser alors qu’aucune image promotionnelle n’avait pour l’instant montré l’acteur en action. Jusqu’à présent Mark Hamill/ Luke Skywalker était uniquement présenté dans son rôle de mentor entraînant son apprentie à maîtriser la Force. Cela laisse-t-il présager une scène de combat qui le mettrait en scène au prochain épisode ? Et peut-on se fier à ce verre d’eau ? Autant de questions qui on agité la galaxie.

On le voit le film promotionnel d’un Star Wars est un mélange de supplice chinois et de préliminaires où ce que j’appellerais le corps des fans sursaute à chaque effleurement. Quant au corps médiatique il suit en masse l’agenda imposé par Disney (comme je suis en train de le faire).

Le film se monétise déjà

Au fond cette séquence a presque plus d’importance que le film en soi. En tout cas elle est pensée pour que quel que soit le succès du film, il se monétise déjà. D’ailleurs chaque fin de teaser annonce que les billets sont déjà disponibles à la réservation. Dès le mois de juillet, une vidéo sur les coulisses du tournage mettait en scène une petite bête à poils, sorte d’oiseau-hamster baptisé « le Porg » par les scénaristes, qui a tout de suite attiré l'attention des internautes. Le Porg étant déjà disponible, sous de multiples formes (figurine en plastique, peluche, jouet interactif) dans les magasins Disney et sur les sites de vente en ligne. Quant à la chaîne Youtube ouverte par Disney pour y diffuser ces différentes vidéos de teasing, elle engendre elle aussi, par ses millions de vues, une source de revenus.

Quoiqu'on pensera de ce prochain épisode de Star Wars, il aura déjà engendré un produit rentable par sa seule promotion. A Hollywood on a très bien lu Jean Baudrillard qui écrivait en 1981 : « Le simulacre n'est jamais ce qui cache la vérité – c'est la vérité qui cache qu'il n'y en a pas. Le simulacre est vrai ».

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......