LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
épisode 7 de la saison 7 de Game of thrones

Le final de la saison 7 de Game of Thrones, un événement littéraire ?

6 min
À retrouver dans l'émission

La chaîne OCS diffusait cette nuit en simultané et en multilingue l'ultime épisode de la saison 7 de la série américaine Game of Thrones.

épisode 7 de la saison 7 de Game of thrones
épisode 7 de la saison 7 de Game of thrones Crédits : HBO

Bien sûr ces histoires de dragons, de familles et de luttes de pouvoir sont adaptées de la saga de l’écrivain George R.R. Martin.

Comme on dit en "valyrien" langue inventée par Martin « Valar Morghulis » (tout homme doit mourir tôt ou tard ) alors pour que ce soit plutôt tard que tôt, précisons d'emblée que rien ne sera révélé ici du contenu des 81mn de ce grand final. On parle là de millions de fans à cran avant l’issue de cette pénultième saison (au terme de la 8ème saison la série s’arrêtera).

Mais qu’est-ce qui en fait un évènement littéraire ?

« Winter is here » (Voici l’hiver), cela ne vous rappelle rien? La tournure est Shakespearienne. On croirait entendre le tout début de Richard III « Now is the winter of our discontent » (Donc voici l’hiver de notre déplaisir). Ce « Winter is here » c’est la phrase clef qui guide désormais la série Game of Thrones après six ans d’une devise prophétique « Winter is coming ».

Au-delà de cette résonance shakespearienne, la dimension littéraire de l’événement tient au fait que la série est désormais indépendante du récit de George R.R. Martin.

Voir avant d'avoir lu…

« Il ne sentit jamais le quatrième poignard. Rien que le froid » ainsi périssait l’un des personnages principaux au bout du cinquième tome publié du Trône de fer. Depuis la saison 6, ce ne sont plus les 5 premiers tomes de la saga qui sont adaptés, mais un scénario original tissé en consultation avec l’écrivain.

Ce qui veut dire qu’on découvre avant de les avoir lus, certains éléments des tomes 6 et 7 The Winds of Winter et A Dream of Spring qui sont encore à paraître. Des signaux seulement indiciels car Gorge R.R. Martin compte bien développer les aventures du Trône de fer à sa guise, et probablement différemment. Mais ce sont des éléments livrés en exclusivité.

L'exégèse des forums

La dimension littéraire tient aussi au fait que cette création de l’image précédant celle du texte provoque un vrai débat de style dans ce qu’on pourrait appeler "l’exégèse des forums". Pour certains fans, on a perdu le rythme lent et les dialogues de l’univers de Martin au profit d’une accélération du récit, a little less conversation a little more action… en somme. Mais de cette situation – celle d’avoir vu en quelque sorte la suite de la saga Game of Thrones avant de l’avoir lu - on peut tirer deux avantages :

Eviter de se spoiler soi même car on ne connait pas le déroulé des évènements, et surtout éloigner la question au fond peu intéressante de la conformité de l’adaptation par rapport au texte original.

Question qui on l’a vu cet été a fait tourner en rond les discussions sur l’excellente adaptation en série du chef d’œuvre dystopique de Margaret Artwood The Handmaid’s Tale (La servante écarlate). Signalons au passage que la saison 2 est signée et que là aussi ce "tome 2" s’écrira d'abord à l'écran.

Incarner le récit contemporain

Enfin ce que nous montre une série comme Game of Thrones, c’est la capacité du genre à incarner le récit contemporain. Comme l’a dit Vincent Colonna philosophe, romancier, sémiologue et spécialiste des séries : « la sériphilie ambiante signifie le grand retour de la narration dans la culture, alors qu'elle était désavouée par les avant-gardes artistiques depuis les années 1950 ». Et les séries que l’on peut appeler d’auteurs par opposition aux séries de divertissement sont de véritables Don Quichotte et Comédie Humaine du XXIème siècle.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......