LE DIRECT
Le Parc Disney de Shanghai a accueilli des centaines de milliers de visiteurs

Bataille des parcs d'attraction en Chine

3 min
À retrouver dans l'émission

Disney inaugure aujourd'hui son premier parc d'attraction en Chine, près de Shanghai. Le géant du divertissement américain espère capter la classe moyenne chinoise avide de consommation, mais un milliardaire chinois lance la contre attaque avec ses Wanda Park. La guerre est déclarée.

Le Parc Disney de Shanghai a accueilli des centaines de milliers de visiteurs
Le Parc Disney de Shanghai a accueilli des centaines de milliers de visiteurs Crédits : Aly Song - Reuters

Elsa et tous les personnages de Disney ont débarqué à Shanghai il y a un mois, mais c'est aujourd'hui 16 juin que le premier groupe de divertissement mondial inaugure aujourd'hui son premier parc d'attraction en Chine. C'est le quatrième que Disney ouvre en dehors des Etats Unis après Paris, Tokyo et Hong Kong. Le PDG Robert Iger, sera sur place pour l'occasion. En mai dernier il a été reçu par le président Xi Jinping lui même, dans le palais des peuples, un hommage rare pour un patron du privé, selon les commentateurs locaux.

Le groupe américain se serait même vu accorder une protection spéciale pour sa propriété intellectuelle, sujet ô combien délicat en Chine.

Pourquoi ce tapis rouge déroulé au meilleur fer de lance de la suprématie culturelle américaine? Parce que développer les services est l'un des axe majeur du 13ème plan quinquennal chinois. Le tourisme et le divertissement sont des services de bien être que le pouvoir veut apporter à sa population. De son côté Disney lorgne sur la classe moyenne chinoise, plusieurs centaines de millions de personnes dont le revenu par habitant a été multiplié par 20 en une génération.

La Walt Disney company fait le pari que les chinois sont avides de consommation occidentale. Il a pour s'en convaincre l'excellente fréquentation de ces derniers films STAR WARS notamment.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Investissement risqué...

Tous les parcs à thèmes ne sont pas rentables. Celui que Disney a ouvert à Honk Kong ne l'est pas chaque année, il a été déficitaire 3 années d'affilé. C'est un investissement important, 5 milliards et demi de dollars partagés avec une entreprise publique chinoise à qui Disney a du s'allier. Et Disney n'est pas seule sur ce créneau. La Chine est même saturée de parc d'attraction. Il y en a plus de 3000, dont 70% font des pertes, selon des analystes financiers, et il est question d'en ouvrir 2000 de plus dans les années qui viennent. D'autres groupe américains, notamment Dreamworks prévoient de s'implanter en Chine, ainsi qu'un groupe Japonais avec un parc Hello Kitty prévu en 2019.

De plus, de plus, l'homme le plus riche de Chine continentale, a déclaré la guerre à Walt Disney. Il s'appelle Wang Jianlin, selon le magazine forbes qui les classe, il est la 18ème fortune mondiale. Fortune batie sur un empire immobilier conquis grâce à des relations fortes dans le parti et 16 années passée dans l'armée.

Wang Jialin entend lui construire 15 sites d'attraction en Chine, il vise les villes moyennes (de 5 millions d'habitants), joue la carte de la culture chinoise tout en utilisant des personnages comme Blanche Neige ou Captain America.

"Nous ferons en sorte que Disney ne puise pas être rentable sur le créneau des parcs d'attraction pendant 10 à 20 ans, a t-il déclaré dernièrement en ajoutant: "un tigre ne fera pas le poids face à une meute de loup".

Au final, ce sont les enfants qui arbitreront; mais ils seront aidés du pouvoir central qui reste très ambigu sur cette question. Même si le président chinois a déroulé le tapis rouge à Disney, les dessins animés importés sont interdits à la télévision en fin d'après midi, à l'heure où l'audience infantile est la plus forte.

Du coup, les petits chinois ne citent pas Mickey ou Elsa comme leur héro favori, mais GG BOND, un petit cochon espiègle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques

6H50
8 min

Les Enjeux internationaux

Guerres. L’expansion des guerres ethniques dans l’Afrique subsaharienne.
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......