LE DIRECT
Le sambodrôme de Rio a été aspergé d'insecticide avant les défilés du Carnaval

Brésil : les chansons du Carnaval rient de la crise

5 min
À retrouver dans l'émission

Crise économique, corruption, problèmes sanitaires liés au moustique Zika... le Carnaval qui s'ouvre au Brésil ne démarre pas sous les meilleurs auspices, mais les Brésiliens en ont fait des chansons sur lesquels ils vont danser pendant 5 jours.

Le sambodrôme de Rio a été aspergé d'insecticide avant les défilés du Carnaval
Le sambodrôme de Rio a été aspergé d'insecticide avant les défilés du Carnaval Crédits : P.Olivares - Reuters

Le Carnaval du Brésil commence aujourd'hui sur fond d’austérité et de crise sanitaire. Ce midi le roi Momo va recevoir les clés de la ville de Rio, et donner le coup d'envoit à 5 jours de fêtes, de défilés, de danse et de samba. Pour les Brésiliens, le Carnaval c’est 5 jours de congés d’affilé, 5 jours pour oublier ses tracas, mais c'est un carnaval de crise, "carnavao de crisi", comme le disent les médias là bas.

Festivités annulées ici et là

Une cinquantaine de villes ont annulé des célébrations pour pouvoir consacrer leurs maigres moyens à d'autres priorités: certaines évoquent des salles de classes à ouvrir, d'autres des routes à refaire, un centre ville à protéger des inondations. La ville d’Ouro Preto, dans le Minas Gerails, une ville très touristique dépensait habituellement 350 000 réails, 80 000 euros pour les festivités du Carnaval, cette année moins de 6000 euros.

A Rio de Janeiro, des blocos, ces groupes ambulants qui animent les défilés dans les rues, ont dû annuler leur participation faute de sponsors. Les marchands de fantasia, les déguisements, n'ont pas aussi bien vendu leur camelote made in china que les autres années, et même au sambodrome, le stade de Rio qui accueille le grand défilé des écoles de samba, certaines loges VIP n'ont toujours pas trouvé preneur, du jamais vu depuis 16 ans.

C'est la crise, que faire? Des chansons de Carnaval!

Le Carnaval aura bien lieu, et il sera tout aussi fou et exubérant qu'à son habitude. Plus la situation est grave, plus il y a des raisons de se défouler. Or le tableau est bien sombre pour le Brésil en ce début d'année 2016. La monnaie, le reails chute, le chômage grimpe, les investisseurs étrangers retirent leurs capitaux du pays, la note du pays a été classé en septembre dans la catégorie investissement spéculatif ce qui veut dire “à vos risques et péril”, les scandales de corruption sont à des niveaux jamais vus, la présidente Dilma Roussef est tellement décriée qu’elle ne peut plus gouverner, et, cerise sur le gateau, le moustique Zika risque de se propager à plus vive allure avec tous ces corps suant rassemblée.

Certains feraient du boudin avec tout ça, d'autres ragnasseraient, les Brésiliens, non, ils font des chansons de Carnaval. Cette chanson promet d'être un des tubes de l'été qui commence là bas. Elle a été écrite par un juge de Sao Luis.

Cette année je vais faire un carnaval à la diète / J'en ai assez de m'amuser / J'ai acheté une bicyclette/ Je vais pédaler, et la passer à l'opération main propre

"La corruption est un fléau national" répète le refrain de cette chanson qui fait référence au scandale de corruption autour de Pétrobras qui n'en finit pas d'éclabousser les politiques brésiliensjusqu'au plus haut niveau.

2016 : cuvée crise

Un peu avant le Carnaval il y a des concours pour lancer de nouvelles chansons, celles qui seront reprises par les fanfares et chantées dans toutes les rue. On appelle cela des marchinhas, (des petites marches) or cette année, l'économie et la politique ont été un vivier d'inspiration au Brésil. Sur 600 musiques inscrites au concours de marchinhas de Rio, plus de 100 avaient pour thème la crise économique et politique qui traverse le pays. Les Brésiliens ont leur façon bien à eux de sublimer les choses.

Dans cette chanson, la vedette, c'est le moustique Zika. "Zika, tu es le sujet dont tout le monde parle pour le Carnaval", dit cette chanson, qui passe en revue différents "problèmes" récents : la coulée de boue (l'une des plus grande catastrophe écologique du pays), les procédures de destitution visant la présidente, les affres du président du Parlement Eduardo Cunha, lui aussi impliqué dans le scandale Pétrobras.

Autre marchinhas inspirée de la crise, sur le Japonais de l'opération main propre. Voir ici un article de Libération qui explique bien le contexte. Le masque du policier fédéral qui a participé à l'arrestation de plusieurs politiques dans le scandale Pétrobras est l'un des plus vendu pour ce Carnaval.

Chroniques

6H50
9 min

Les Enjeux internationaux

Union européenne. La politique migratoire allemande, un échec durable ?
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......