LE DIRECT
Le marché du travail (secteur marchand) en détail

Décryptage Loi Travail 4: CDD versus CDI

3 min
À retrouver dans l'émission

La dualité du marché du travail français est un aspect récurrent du débat. C'est incontestable, il y a d'un côté des salariés ultra-flexibles, et d'autres moins. Mais tous les CDI ne sont pas des privilégiés, et la précarité est très inégalement répartie. Regard nouveau sur cette dualité.

Le marché du travail (secteur marchand) en détail
Le marché du travail (secteur marchand) en détail Crédits : Marie Viennot - Radio France

Vous l’avez tous entendu ces dernières semaines, le marché du travail français se caractérise par sa dualité entre d’un côté des CDI que l’on nomme insiders, et de l’autres des précaires (en CDD ou en intérim) que l’on nomme outsider, le gouvernement assure que le but de ce projet de loi c’est de réduire cette dualité.

Elle est incontestable, validée par les statistiques de la Dares, la direction statistique du ministère de l'emploi qui publie régulièrement des analyses à ce sujet (ici la dernière en date). Prenons le temps de rentrer un peu plus dans les détails.

C'est quoi le marché du travail français?

En 2014, 86 % des salariés du secteur marchand (c'est à dire hors fonction publique et indépendants) sont en CDI. 76.5% si on tient compte des indépendants (c'est çà dire exploitants agricoles, commerçants, artisans ou professionnels libéraux: voir ici une étude de l'Insee pour mieux comprendre ce qu'est un indépendant)

Mais tous les CDI ne se valent pas comme le détaille une étude menée par Claude Picart pour l'Insee en 2012 et intitulée : Une rotation de la main d'oeuvre presque quintuplée en 30 ans.

Etre en CDI avec un seul employeur, à temps plein, et des horaires classiques, cela concerne un tiers de l’emploi total, si on ajoute ceux qui travaillent en horaire variable, la nuit ou le weekend on monte à 56% de l'emploi total, et 63% de l'emploi salarié (hors indépendant). Il y a ensuite les CDI qui ont des temps partiel subi, de multiples employeurs, des horaires fractionnés, c’est le cas typiquement des employés de ménage, qui le plus souvent sont en CDI mais que l’on se gardera de traiter, je pense, de privilégiés.

Des CDI de plus en plus précaires...

Les CDI, aussi, peuvent être précaires, la part des CDI rompus avant la fin de la période d'essai (3 mois ou 7 mois pour un cadre) a augmenté de 30% entre 2007 et 2011. Si vous signez un CDI, dans un cas sur trois vous ne l'aurez plus dans un an. La mondialisation, les restructurations, les fusions-acquisitions sont passées par là. Vous trouverez ici une étude à la fois qualitative et quantitative à ce sujet intitulée: La déstabilisation des stables : restructuration financière et travail insoutenable.

...et des précaires de plus en plus nombreux

Les outsiders, CDD intérim apprentissage comptent pour 14% de l’emploi total (contre 5% dans les années 80) mais le plus marquant depuis les années 2000, c’est la durée des CDDs. Ils sont de plus en plus courts. Sur les 20 millions de contrats proposés chaque année, deux tiers sont des CDD de moins d’un mois. rapporte Claude Picart.

"Le phénomène touche de plus en plus de salariés: il ne concernait qu’un quart des personnes embauchées en 2000, contre près de quatre personnes sur dix embauchées en 2012. Pour 100 salariés présents à un moment dans un établissement en 2011, il y a eu 177 actes d’embauche et de débauche, tandis que ceux -ci n’atteignaient que 38 en 1982.

Peur d’embaucher? Peur de la conjoncture économique incertaine? Mauvaise organisation? Facilitation du recours au CDD d'usage (voir ici les secteurs qui peuvent enchaîner les CDDs sans limite). Tout ça à la fois sans doute, mais il n’y a pas de réponse claire à cette question.

Certains économistes assurent qu'il y a une part d’adaptation aux règles de l’assurance chômage pour en gros faire payer par l'Unedic, le temps partiel ou les périodes de congés (billet "L'assurance chômage n'est pas déficitaire), d’autres que l’intermittence généralisée est l’avenir du marché du travail. Ce qui est sûr, c’est que cette nouvelle intermittence est très inégalement répartie.

Ces nouveaux intermittents, qui ne travaillent pas dans le spectacle, sont pour moitié des jeunes de 15 à 24 ans, ça on l’a beaucoup entendu, mais aussi les plus de 60 ans, ça on le dit moins. Qu’il y ait des CDDs et de l’intérim n’est pas un problème en soit, le problème c’est qu'il y a 30 ans, la moitié des CDD devenaient des CDI un an plus tard, aujourd'hui 18%, et là aussi, il y a une dualité. Pour les diplomés, le CDD est encore, mais moins qu’avant, un tremplin pour le CDI, pour les autres, c’est une voie de garage. Voir ici une étude du conseil d'analyse économique de 2013: L'emploi des jeunes peu qualifiés en France.

86% des contrats proposés à durée déterminée

On entend aussi beaucoup ce chiffre dans le débat: 86% des contrats proposés aujourd'hui sont à durée déterminée. Voir ici page 19, le très récent et très complet rapport de France Stratégie : Dix ans de transitions professionnelles : un éclairage sur le marché du travail français.

Cependant, le CDD n'est pas la norme d'embauche dans tous les secteurs. Le patron d’un site d’offre d’emploi (Philippe Deljurie de Meteojob) me disait hier que dans les start-ups technologiques, tous les postes proposés sont en CDI. Pourtant, ces start-ups ont un avenir incertain, parfois pas de modèle économique, mais si elles proposaient des CDD personne, m'expliquait-il, personne ne répondrait à leurs annonces. Cet exemple montre que le type de contrats proposés dépend aussi de l'offre et de la demande.

La dualité n’est pas qu'entre CDD et CDI, elle est également entre travailleurs à haut bagage intellectuel et travailleurs peu formés.

Les ouvriers et les employés non qualifiés représentent quasi la moitié des contrats précaire (toujours l'étude de Claude Picart, page 47 et suivantes)

Le taux de rotation des ouvriers a même été multiplié par 11 en 30 ans. Les domaine où il y a le moins de rotation, c'est à dire d'aller retour entre le chômage et l'emploi, sont le clergé et la politique, suivi du secteur Banques et Assurances. Je me garderai bien d'en tirer une quelconque conclusion. D'autres le feront pour moi.

Marie Viennot

Chroniques

6H50
8 min

Les Enjeux internationaux

Papouasie-Nouvelle-Guinée : un pays méconnu dans un environnement régional complexe
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......