LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
85% des Français disent n'avoir reçu aucune éducation budgétaire et financière

Education financière et budgétaire... pour tous?

4 min
À retrouver dans l'émission

Faire son budget, épargner, emprunter, préparer sa retraite, cela ne s'apprend pas sur les bancs de l'école. Une stratégie d'éducation financière et budgétaire a donc été lancé, surtout pour réduire le surendettement. Pour comprendre la Finance, il y a le billet économique et sa série de Noël!

85% des Français disent n'avoir reçu aucune éducation budgétaire et financière
85% des Français disent n'avoir reçu aucune éducation budgétaire et financière Crédits : MICHAEL ESDOURRUBAILH - Maxppp

Faire son budget, épargner, emprunter, préparer sa retraite, cela ne s'apprend pas sur les bancs de l'école, ni de l'université, cela s'apprend en faisant, ou éventuellement, cela se délègue à un gestionnaire de patrimoine, quand on en a...

Selon un sondage réalisé par l'IFOP pour le Ministère des Finances, 99% des français ont un compte courant, mais 85% disent n'avoir reçu aucune éducation financière ou budgétaire. Les ministères des finances et de l'éducation nationale ont donc présenté une stratégie pour que chaque français possède les connaissances nécessaires à la gestion de son budget, et puisse comprendre je cite, "les principaux risques financiers auxquels il peut être confronté".

Le but n'est donc pas de vous expliquer comment fonctionne la finance avec un grand F, pour cela, il y a le billet économique comme vous savez :) Le but est plutôt de limiter le surendettement, en partant du principe qu'une partie du surendettement est lié à un manque de savoirs financiers.

C'est en partie vrai, en partie faux. Ces dernières années, le nombre de dossiers de surendettement est en forte baisse, surtout parce que les crédits renouvelables ont été mieux encadrés, par une loi. Mais toutes les associations de lutte contre l'exclusion le disent, il y a aussi dans le surendettement une dimension culturelle, et un manque d'éducation à l'argent. J'y avais consacré un magazine en 2011: Les non-dits du surendettement.

Le comité qui s'est réuni pour la première fois le 20 décembre rassemble le ministère des finances, de l'éducation nationale, l'autorité des marchés financiers, des représentants des banques, d'associations de consommateurs et de lutte contre l'exclusion, et c'est la banque de France qui mettra en oeuvre la stratégie décidé... c'est elle qui gère justement les dossiers de surendettement.

Concrètement?

La Banque de France travaille déjà depuis quelques années sur des outils pédagogiques sur l'économie et la finance. Sur son site, il y a une rubrique intitulée ABC de l'économie dans laquelle on peut trouver pèle mêle des fiches sur "les bulles spéculatives", la blockchain, les taux négatifs, et même des jeux, dont un qui s'appelle INFLATION ISLAND pour comprendre comment l'inflation affecte l'économie.

La Banque de France va donc concevoir des supports pédagogiques de ce type, plus orientés pratique que connaissance, et ces supports pourront être utilisés dès la rentrée 2017 par les enseignants, du CP à la terminale, dans les modules intitulés "enseignement moral et civique".

On les retrouvera aussi sur un portail internet à destination du grand public. La banque de France travaille aussi depuis plusieurs années sur une CITE de l'ECONOMIE et de la MONNAIE, sorte de musée pédagogique sur ces questions, qui doit être lancé prochainement.

L'idée, à lire l''étude sur les connaissances financières des français qui a été présenté hier, c'est d'apprendre aux gens ce qu'est un taux d'usure, comment fonctionne une carte à début différé, un crédit renouvelable... La fédération bancaire française salue d'ailleurs cette initiative.

Attendons de voir plus précisément à quoi ressembleront ces supports, s'ils seront 100% pratiquo-pratique ou pas, s'ils seront neutres, et s'ils donneront des clefs aux enseignants ou aux parents quand un enfant leur demande: "Pourquoi il faut de l'argent pour avoir des choses".

Pourquoi il faut de l'argent pour avoir des choses?

En attendant ces supports, il y a bien sûr, le billet économique, et justement la semaine prochaine, c'est une semaine spéciale finance.

  • lundi: Hacker les banques, un jeu d’enfants ?
  • mardi: A quand une régulation contre les fonds vautours ?
  • mercredi: Pourquoi les taux sont-ils négatifs ?
  • jeudi: Menaces sur la dette française en 2017
  • vendredi: Je me présente aux élections, ça coûte combien ?

Vos suggestions de sujets

J'avais demandé aux auditeurs de me suggérer des sujets une des mes chroniques, j'ai du travail jusqu'en 2018. Voici quelques uns des sujets qui m'ont été suggéré. Avis aux professeurs d'économie et aux chercheurs n'hésitez pas, comme certains l'ont déjà fait, à me mettre sur la bonne piste.

  • une chronique sur "le poids des aides et subventions directes et indirectes accordées
  • aux entreprises et aux patrons, dans les dépenses publiques. Leur montant (cice, crédit recherche, pacte de responsabilté, sur-amortissement, formation professionnelle, dispenses de cotisations)".
  • une chronique sur "l'évaluation de la fraude et de l'évasion fiscale par rapport aux déficits budgétaires et des sommes fraudées et celles, dues et non payées par les entreprises et l'Etat à l'Urssaf".
  • faire la "Liste des boîtes qui cumulent CICE, plan social et rachat d'actions ( car trop de cash!".
  • peut-on évoquer la possibilité de contrôle et taxation de la finance avec grand F. Réalisable? Pourquoi pas encore ?
  • existe t'il une relation entre taux de cotisations salariales (salariés employeurs) et taux de chômage?
  • la dette nationale: depuis quand, par qui, pour qui, pour faire quoi, jamais soldée?
  • le "privé dans l'Education Nationale: pourcentage des écoles privées, Projet Voltaire, Pronote, les PPP Canopé-Amazon, Microsoft-EN"
  • un billet sur "les boites de transports de marchandises et leur état économique/ à la reprise annoncée ou pas?"
  • un billet sur le coût prévention des épidémies par arrêt de travail / coût de la "responsabilisation" par jours de carence?
  • un billet sur l'impact des niches fiscales sur l'emploi, les comptes sociaux et la dette. Existe t'il une relation entre taux de cotisations salariales (salariés employeurs) et taux de chômage?
  • la TVA sociale
  • la simplification des tâches administratives pour la TPE (Très Petite Entreprise)
  • le business des mails frauduleux.
  • "présenter l’Europe comme un ensemble dans lequel la main gauche sait un peu mieux ce que fait la main droite, renforcer la perception de l’interdépendance des membres de cet ensemble et l’idée que si le voisin va mal, c’est toute l’Europe qui va mal".
  • une liste de Noël pour finir: Maîtrise de l’eau, Ferroutage, les crèches et garderies dans les entreprises de de 200 salariés, les Services publics en milieu rural qui pourrait être confié à des entreprises, des mairies ou des associations (exple: présence postale assurée par le dernier commerce existant dans le village).

Vendredi 23 décembre, il y aura le sujet CADEAU DE NOEL choisi par sondage. Vous avez voulu savoir quel a été l'impact très concret des Panama Papers.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Chroniques
7H15
6 min
La Question du jour
Droit de veto : le maillon faible de l’ONU ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......