LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La centrale d'Hinkley Point est à 250 kms au Sud Est de Londres, les W de terrassement ont déjà commencé

Hinkley Point : une bonne nouvelle pour qui?

3 min
À retrouver dans l'émission

Le feu vert britannique au développement de deux réacteurs nucléaires à Hinkley Point est une victoire pour EDF... et donc pour tous les Français (qu'ils soient pro-nucléaires ou pas), en tant qu'actionnaires à 85% d'EDF. Et pour les Anglais, est-ce une bonne opération? Un coup politique assurément.

La centrale d'Hinkley Point est à 250 kms au Sud Est de Londres, les W de terrassement ont déjà commencé
La centrale d'Hinkley Point est à 250 kms au Sud Est de Londres, les W de terrassement ont déjà commencé Crédits : .. - Maxppp

Bonne nouvelle, mauvaise nouvelle, cela dépend d'où on se place mais la conclusion du contrat Hinkley Point est une bonne nouvelle pour beaucoup de monde... à commencer bien sûr par....

EDF... Electricité De France qui dans la vidéo promotionnelle ci-dessus pourra ajouter à tous ses grands projets, celui ci

  • Hinkley Point,
  • deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération,
  • l'un des plus grand chantier européen à venir,
  • des rentrées d'argent assurées jusqu'en 2060, 2060 rendez vous compte...
  • 25 000 emplois devraient être créées pendant les 10 années que va durer la construction. Et contrairement à ce qu'il se passe avec Alstom quand il gagne des contrats à l'étranger, EDF a négocié que 40% des contrats bénéficient à des entreprises françaises...

"Areva, GE-Alstom et BYLOR seront mobilisées pour le succès du projet, ainsi que plusieurs centaines d’Entreprise de Tailles Intermédiaires et de PME françaises" écrit EDF dans un communiqué.

Hinkley Point, c'est donc une bonne nouvelle pour l'emploi en France aussi, et pour sa filière nucléaire qui emploie directement 125 000 personnes, autant que l'aéronautique.

Bonne nouvelle pour les salariés?

Théoriquement oui. Ce contrat va donner du travail à EDF, mais en fait non. Vous vous souvenez que l'hiver dernier, le directeur financier d'EDF a démissionné, en estimant que le projet d'Hinkley Point faisait peser un risque trop grand sur EDF. C'est rarissime qu'un différend à la tête d'une entreprise de cette taille soit exposé en plein jour. A part la CFDT, tous les syndicats de l'entreprise partagent cette inquiétude.

Lors du dernier CCE, le comité central d'entreprises d'EDF en juillet, les représentants des salariés ont refusé de se prononcer sur Hinkley Point en demandant des informations complémentaires, la direction d'EDF a donc considéré que cet avis était négatif, et comme l'avis du CCE n'est QUE consultatif, il en va ainsi de la démocratie sociale en entreprise, elle a validé le projet. Les syndicats ont alors lancé des recours en justice, et ils attendent une réponse le 22 septembre, dans moins d'une semaine. L'approbation britannique tombe donc à pic, étrangement.

Bonne nouvelle pour les Français-actionnaires

Alors là, VLAM, les anti-nucléaires qui me lisent s'arrachent les cheveux, mais oui, c'est bien le cas. Car je ne parle pas là: du citoyen français, mais de l'actionnaire d'EDF. Nous sommes tous actionnaires d'EDF. EDF est à 85% publique. C'est pas Alstom avec ses petits 20%, EDF c'est notre entreprise. C'est nous les patrons.. enfin surtout ceux qui ont fait le corps des mines et polytechnique.

En tout cas, l'actionnaire que nous sommes peut se réjouir, se réjouir et espérer aussi. Espérer que tout se passe bien car si les travaux prennent du retard, qu'on se retrouve avec un nouveau Flamanville, là, c'est nous, actionnaire et contribuables qui paieront aussi.

J'avais consacré un billet à Hinkley Point la saison passée. Tous les risques afférents à ce projets y sont listés succinctement: Hinkley Point, une équation à 7 inconnues (au moins).

Bonne nouvelle pour les Français éclairés

Pour le citoyen qui a besoin d'électricité et ne se demande pas comment elle est fournie, ce contrat est aussi une bonne nouvelle. Quand la centrale d'Hinkley Point sera opérationnelle, en 2025, si tout va bien, EDF va recevoir des britanniques 92 livres par mGW, ce qui est le double du prix au cours actuel. Et cela pendant 35 ans... 35 ans de rentrées d'argent stables, qui vont permettre de financer le renouvellement des centrales en France... car vous savez que [nos centrales seront en bout de course d'ici 15-20 ans](http:// http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN1090N0?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0). C'est demain.

Mauvaise nouvelle pour le contribuable à court terme

En revanche, ce contrat n'est pas une très bonne affaire pour le citoyen contribuable. Car avant de tirer les marrons du feu, EDF doit investir 12 milliards de livres, 14 milliards d'euros au cours actuel, pour construire ces deux réacteurs. Comme l'entreprise est très endettée, l'Etat actionnaire a décidé plusieurs choses qui nous concernent en tant que contribuables et bénéficiaires des services public.

  1. il va renoncer à ses dividendes les trois prochaines années, or en 2014, ce sont deux milliards d'euros qui sont passés des caisses d'EDF à celle de l'Etat, ça n'est pas négligeable du tout,
  2. l'Etat actionnaire a décidé de recapitaliser EDF pour renforcer ses fonds propres, et là aussi, cet argent, il va falloir le prendre quelque part, ou ne pas le dépenser ailleurs, et ça dès les prochaines lois de finances. Dans un premier temps nous allons payer pour Hinkley Point, même si cela n'est jamais présenté comme cela.

Une bonne affaire pour le Brexit, oh yes!

Est-ce une bonne affaire pour les britanniques ce contrat? Les avis sont partagés, et il y aurait de faire un autre billet à ce sujet,

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Mais mais, remarquez quand tombe cette approbation. La veille du sommet de Bratislava, 1er sommet européen sans les britanniques... Hinkley Point est clairement un atout pour les négociations sur le Brexit. Clever de la part de Théresa May, isn't it?

Chroniques
7H15
6 min
La Question du jour
Brésil : qui faut-il croire ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......