LE DIRECT
Elon Musk, le 9 mars 2020 à Washington. Le patron de Tesla veut un redémarrage rapide de l'économie, quitte à défier la loi.

Covid-19 : Tesla brave l'interdit et rouvre son usine en Californie

4 min
À retrouver dans l'émission

Elon Musk, le fantasque patron de Tesla, le constructeur automobile, a décidé de rouvrir son usine en Californie, malgré l’opposition des autorités locales.

Elon Musk, le 9 mars 2020 à Washington. Le patron de Tesla veut un redémarrage rapide de l'économie, quitte à défier la loi.
Elon Musk, le 9 mars 2020 à Washington. Le patron de Tesla veut un redémarrage rapide de l'économie, quitte à défier la loi. Crédits : Brendan Smialowski - AFP

Imagine-t-on le patron de Renault rouvrir ses usines, sans autorisation ? C'est pourtant ce que vient de faire le patron de Tesla. Elon Musk a ainsi annoncé sur Twitter la réouverture de son usine californienne de Fremont. “Nous allons reprendre la production dans le comté d’Alameda, malgré les règles en vigueur. Et si quelqu’un doit être arrêté cela doit être moi” a t-il lancé, bravache. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Deux jours plus tôt, Elon Musk avait menacé de délocaliser son siège et ses futurs programmes vers le Texas ou le Nevada. Un comté du Texas a d’ailleurs sauté sur l’occasion, lui faisant savoir qu’il n’avait qu’à choisir un emplacement ! 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pourtant, l’Etat de Californie a bien commencé à autoriser la réouverture de l'économie, au delà des activités essentielles. Mais dans ce comté d’Alameda, les autorités locales restent prudentes face à la pandémie et ont imposé leurs propres restrictions. Le constructeur de véhicules électriques ne respectait pas encore les critères fixés en terme de sécurité, quand il a rouvert son usine de Fremont, qui compte 10 000 employés. 

L’affaire a pris un tournant politique. Dans un de ses énièmes tweets, le président américain Donald Trump, a demandé à ce que l’Etat de Californie, laisse Tesla ouvrir son usine . “Cela peut être fait rapidement, et en sécurité”, a t-il asséné. 

Le gouverneur démocrate de Californie s’est d’ailleurs montré plutôt conciliant. Il faut dire que l’enjeu est important, car -comme l’a rappelé le secrétaire d’Etat au trésor- Tesla est l’un des plus gros employeurs de Californie.  Le groupe est donc en passe de remporter son bras de fer. 

Tesla rouvre avant tous les autres constructeurs 

Tesla est le premier groupe automobile à reprendre sa production aux Etats-Unis. Les trois grands constructeurs de Detroit, General Motors, Ford et Fiat Chrysler redémarreront lundi prochain. 

Ils ont pour cela négocié pied à pied avec le puissant syndicat du secteur automobile, United Auto Workers, qui s'opposait auparavant à un redémarrage en mai. Ford a notamment adopté des protocoles de sécurité en provenance de Chine. 

Chez Tesla, on a produit un document de 37 pages détaillant les mesures prises pour la sécurité du site. Pas de quoi rassurer les défenseurs des travailleurs qui apprécient peu le comportement de cow boy du patron du groupe, lui qui avait qualifié de fasciste les mesures de confinement. 

La firme a déjà été épinglée, et même condamnée par le passé, pour non respect du droit du travail. "Elon Musk se croit au dessus des lois et met en danger la santé des ouvriers” a ainsi dénoncé Robert Reich, professeur à Berkley et ancien ministre du travail sous l’administration Clinton 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Si Tesla est pressé de revenir dans le jeu économique, c’est qu’il entend bien continuer sur sa lancée.  

Le groupe a affiché des résultats dans le vert sur les trois premiers mois de l’année : 16 millions de dollars,  troisième trimestre consécutif de bénéfices, alors qu’il a longtemps perdu de l’argent. Un résultat salué en bourse, qui n’en attendait pas tant. 

Le cours de bourse est trop élevé, a d'ailleurs claironné, Elon Musk, faisant chuter ce même cours.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le groupe a par ailleurs continué à honorer ses commandes, malgré la pandémie, grâce à la livraison à domicile et des procédures dématérialisés dans certains pays qui permettent d’utiliser son smartphone pour prendre possession d’un véhicule (véhicule haut de gamme puisqu'il a coûté au moins 50 000 euros !). 

En dépit de la crise, et des interruptions de production,Tesla assure ainsi qu’il dépassera son objectif de 500 000 véhicules livrés cette année, ce qui serait un record. 

Est-ce un vœu pieux alors que le secteur automobile est aujourd’hui en panne ? (même si ça redémarre un peu en Chine, premier marché mondial du secteur). Le véhicule électrique sortira t-il gagnant de la crise ? 

Avec la chute des cours du pétrole, l’argument prix ne tient plus. Mais on peut aussi escompter un regain des préoccupations environnementales des consommateurs, sans compter que le marché de l’électrique est subventionné dans plusieurs pays du monde et que les réglementations, notamment en Europe, sont défavorables aux véhicules qui émettent beaucoup de CO2.  

Tesla affiche donc sa confiance en l’avenir, avec à sa tête un patron, qui détonne. Il a récemment annoncé qu'il se défaisait de toutes ses possessions, dont sa maison, et a donné un prénom plus qu'étrange à son fils, qui vient de naître : X Æ A-12 !

Elon Musk, dont on reparlera bientôt, mais pour d'autres projets. Le 21 mai, doit décoller le premier vol spatial habité à bord d’une fusée de Space X, son autre bébé.

L'équipe
Journaliste

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......