LE DIRECT
Au 25 ème salon des entrepreneurs à Paris, Les "serial entrepreneurs" se  distinguent du modèle traditionnel.

Qu'est-ce qui fait courir les serial entrepreneurs ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Sur le rebond des nouvelles technologies, ils créent des entreprises par dizaines.

Au 25 ème salon des entrepreneurs à Paris, Les "serial entrepreneurs" se  distinguent du modèle traditionnel.
Au 25 ème salon des entrepreneurs à Paris, Les "serial entrepreneurs" se distinguent du modèle traditionnel.

Qui sont les entrepreneurs en série qui se posent comme une alternative au management traditionnel. Ceux qu’on appelle serial entrepreneurs prétendent conjuguer vie professionnelle et personnelle en même temps. Un modèle qui peut séduire, mais à quelles conditions ? La première est de rebondir sur les nouvelles technologies et parvenir à générer des créations d’entreprises les unes après les autres,cinq , sept, voire la dizaine et plus …En fait,  il n’y pas de limite. C’est qu’on a affaire à des individus qui ne répondent pas aux signaux habituels du dirigeant d’entreprise campé sur un projet donné, dans un secteur où il affiche d’emblée un savoir-faire, mobilise des compétences et s’insère dans un réseau professionnel. Rien de tout cela chez la plupart des serial entrepreneurs. Bien sûr ils ont des compétences mais ce n’est pas ce qui fonde leur démarche professionnelle. Ce qui les intéressent avant tout, c’est de créer,  multiplier les expériences,  lancer des projets ! Le faire sur des temps courts, trois à quatre ans…Après cela  ils revendent la société créée ou plutôt on la leur rachète.  C'est le signe d'un début de réussite. Leur start-up est convoitée.  

Au bout de quoi ça peut donner des réussites : ainsi de celui qui a lancé Criteo, Jean-Baptiste Rudelle, non sans avoir connu au préalable une faillite.  Autant dire que  le parcours de ces entrepreneurs n’est pas uniforme.

Autrement dit ils enchaînent les opérations de création, mais qu’est ce qui les entraîne sur ce terrain ? 

Souvent une expérience associative dans leur jeunesse…C’est un étudiant, Jean Canzoneri  qui, après avoir  créé un petit élevage de caméléons,  finance ses études avec la promotion d’artistes en province à coup de flyers,  fonde ensuite un label musical,  monte sa première agence …Il  passe à la publicité musicale en ligne , sans en en être spécialiste, crée une plateforme, puis embraye sur la publicité video. C’est ainsi qu’il crée cinq sociétés en sept ans, en revend deux,  et se trouve aujourd’hui à la tête d’une société de 2OO personnes, Ogury, avec un associé car ces aventures d’entreprise fonctionnent à deux pour la plupart. Parvenu à ce stade, c’est la question du développement qui va se poser…Et cela, c’est une phase qui n’est pas évidente pour les entrepreneurs qui sont avant tout motivés par la création et l'innovation.

Développer une entreprise, c’est aussi le moyen d’augmenter ses  bénéfices.

A ceci près que le serial entrepreneur vous répond que ce qui le fait courir,  n’est pas l’argent mais un projet puis un autre. Un autre co-fondateur d’entreprise , Florent Malbranche,  travaille dans un cabinet de consultant mais il s’ennuie. Alors il va créer, avec un associé là encore,  trois sociétés en quatre ans. Cela va d'une galerie de photos d’art en ligne à un service spécialisé de recrutement pas Sms, Brigad... Entre temps, il revend une start up.  Sur un métier qu’il ne connaissait pas au départ, il réussit à réaliser son projet. Il en est responsable. Et aujourd’hui il se tourne vers Londres. C’est aussi l’une des caractéristiques des serial entrepreneurs que de se projeter sur l’international.  

C’est tout de même un modèle d’entreprenariat qui ne peut convenir à tout le monde. 

La contrepartie, c'est  de lancer de nouveaux services ou produits, un rythme de travail intense, une insécurité financière à certaines étapes, le défi permanent, mais en retour la diversité des actions: "c’est grisant" disent ses promoteurs…Peu de places aux loisirs, sauf que le serial entrepreneur n’est jamais seul. C’est avant tout un milieu ouvert qui vit de la collaboration permanente de ses membres. Et cela c'est capital pour réussir ses projets.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......