LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
En brandissant le label French Tech, la France essaie de rayonner à la Foire d'Hanovre.

Les entreprises de la French Tech investissent la Foire de Hanovre

2 min
À retrouver dans l'émission

Sous le label French Fab, 130 exposants veulent se positionner dans les premiers rangs de l'innovation.

En brandissant le label French Tech, la France essaie de rayonner à la Foire d'Hanovre.
En brandissant le label French Tech, la France essaie de rayonner à la Foire d'Hanovre. Crédits : Julian Stratenschulte - Maxppp

De la visibilité technologique dans les allées de la plus grande manifestation industrielle, la Foire de Hanovre,  qui vient de s’ouvrir...C’est l’objectif que se sont donnés les promoteurs de la French Tech : et les  Français n’y arrivent plus en ordre dispersés.

Déjà ils ont dépassé la centaine d’exposants, 130, certes, c’est beaucoup moins que la Chine, et ils ont beau arriver avec des pin’s sertis de coqs bleus, les industriels porteurs du label France ne constituent encore qu’un gros village de start-up, mais ils gagnent en visibilité.  Et c’est bien le pari de cette démonstration industrielles. Se faire reconnaître  comme les représentants de l’industrie du futur. Pas seulement sous l’appellation d’un label : French Tech, lancé par Fleur Pellerin il y a quelques années, mais pour faire communauté. Car jusqu’à présent on ne jouait pas suffisamment collectif….Avec les opérateurs pilotés par l'Etat que sont BPI et Business France,  qui portent le label French Fab en étendard, il y a  la volonté de matérialiser la marque France auprès des visiteurs. Comme l’ont entendu des participants, «on part à l’attaque», et le nerf de cette bataille, c’est l’innovation. 

Mais à force de parier sur l’innovation, est- ce que ça ne devient pas un élément de langage industriel comme un autre ? 

Ce pourrait être le cas. L’intérêt d’afficher sa présence avec un label dans une foire industrielle à l’échelle de celle de Hanovre, cela ne se limite pas à une expérience de promotion et de communication. C’est déjà une reconnaissance de la capacité à générer de l’innovation….Ce sont les innovations effectives qui comptent pour capter l’attention, faire des rencontres utiles  et finir par conclure des engagements. Avec le label French Fab,  on peut rivaliser avec les industriels allemands et leurs programmes de robots 4.0 qui impressionnent les visiteurs.  Le vrai problème pour la représentation française, c’est de faire le tri dans ses propres labels : Car c’est de la visibilité internationale dont il est question. Quand vous avez deux labels qui se côtoient : French Fab, et Creative France, pas sûr que ce soit le meilleur argument pour emporter l’adhésion d’un fabricant étranger par exemple. 

Si  la présence française reste limitée à Hanovre quand on la compare au salon CES de Las Vegas, elle s'élargit dans les deux cas.

Si on les voit comme des manifestations concurrentes, on serait à côté de la plaque. Le salon électronique de Las Vegas est avant tout dédié aux nouvelles technologies  grand public, la Foire d'Hanovre, "Hanover Messe", elle,  est un regroupement de salons à dominante industrielle, avec les dernières nouveautés. Mais   ces deux rendez-vous font ressortir la capacité pour une entreprise d’avoir un rayonnement international. Et pas qu’avec des entreprises qui le sont déjà. Inventeurs et auto-entrepreneurs sont également de la partie et les régions déclinent elles-aussi le label French Tech avec 13 métropoles engagées. 

Finalement,  Le projet, c’est quoi ? C'est de réussir à repositionner la France, aux Etats-Unis comme en Europe, dans la catégorie des économies qui  sont capables de passer d'une séquence, la désindustrialisation, à une forme de reconquête industrielle qui passe par l'innovation, laquelle se joue à l'international.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......