LE DIRECT
Avec 1019 projets d'investissement, la France se hisse au niveau du Royaume Uni et de l'Allemagne pour l'attractivité.

L'Europe reste la destination la plus attractive au monde

2 min
À retrouver dans l'émission

La France rejoint le peloton de tête et Paris fait de l'ombre à Londres.

Avec 1019 projets d'investissement, la France se hisse au niveau du Royaume Uni et de l'Allemagne pour l'attractivité.
Avec 1019 projets d'investissement, la France se hisse au niveau du Royaume Uni et de l'Allemagne pour l'attractivité. Crédits : Gabriel Bouys - AFP

Au lendemain de l'échec du G7, C'est une nouvelle qui va sans doute réconforter les dirigeants européens:  C'est  l'Europe qui reste la destination la plus attractive au monde d'après le baromètre du cabinet d'audit EY ( Ernst & Young) . Elle le reste malgré le ralentissement britannique. 

On va préciser tout de suite que le Royaume Uni parvient à conserver la première place du podium en Europe, celle de l'attractivité , sa capacité à attirer des investissements, mais il s'essouffle nettement, il se fait  doubler par l'Allemagne sur les services financiers et, le fait a de quoi surprendre, voilà que les investisseurs  placent désormais Paris devant Londres ! Une tendance qui fait l'effet d'un basculement jamais observé depuis la création de ce baromètre du cabinet EY en 2003. Paris ferait de l'ombre à Londres, témoignent les auteurs de l'étude; ça peut surprendre !  A l'évidence il se passe quelque chose, en sachant que les autres instituts qui testent le moral, l'attente  des investisseurs sont eux aussi sur des tendances de forte montée de l'attractivité de la France en particulier, dans la foulée d'un affermissement de l'attractivité européenne en général... Le retour de la croissance en Europe explique largement ces résultats, avec pour la France, l'accomplissement de réformes.  

Dans quels secteurs d'activité la France retrouve-t-elle des couleurs auprès des investisseurs étrangers ?  

Cela peut étonner, mais  l'un des principaux moteurs de ce regain d'attractivité , c'est l'industrie...En l'espace d'un an, le nombre de projets y a progressé de 52 % ...L'étude en évoque pour plus de 300 supplémentaires. Il ne s'agit pas forcément des créations d'usines, le plus souvent ce sont des extensions. Plus frappant encore le fait que l'on assiste  à une poussée des centres de décision et de recherche & développement. De l'étranger, on se dit de plus en plus souvent paré pour implanter des sièges sociaux en France. C'est interprété comme un signe de confiance et d'optimisme aussi... Et pas que des projets qui se polariseraient sur les métropoles: à lire l'étude on voit que les deux tiers se projettent sur les villes moyennes et les zones rurales. 

Pour autant, la France n'est pas jugée attractive sur tous les tableaux.

C'est qu'en fait elle rattrape surtout un gros retard,  en commençant à débloquer le frein de la fiscalité surtout, de la simplification aussi, mais parmi les handicaps il y a une création d'emplois toujours nettement moins importante en comparaison avec ceux qui se réalisent ailleurs en Europe, et un coût de travail souvent montré du doigt. Il reste donc une marge de manoeuvre afin  d'attirer davantage d'après ce baromètre.

On peut se poser la question de savoir si la campagne de communication internationale du président Macron  n'a pas joué sur les investisseurs américains: puisqu'il apparait que la France est devenue le deuxième pays d'accueil européen des investissements en provenance des Etats-Unis.

Encourageant en concluent les auteurs de l'étude, à condition de persévérer.

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......