LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La prolongation des grèves affecte l'image de la France aupès d'une clientèle étrangère en forte progression.

Le tourisme va-t-il faire les frais des mouvements sociaux ?

2 min
À retrouver dans l'émission

Les professionnels redoutent une perte d'attractivité auprès de la clientèle étrangère.

La prolongation des grèves affecte l'image de la France aupès d'une clientèle étrangère en forte progression.
La prolongation des grèves affecte l'image de la France aupès d'une clientèle étrangère en forte progression. Crédits : Alain Jocard - AFP

De plus de professionnels du tourisme mettent en garde contre les effets des grèves sur le tourisme. A les entendre, le mois d'avril a déjà subi le contrecoup des mouvements sociaux, et le mois de mai est plus incertain...

Est- ce que cela suffit pour dessiner une tendance de fond ?  On dénombre beaucoup de signes d'un essoufflement de la fréquentation en effet, notamment dans l'hôtellerie et la restauration. Une récente étude du cabinet MKG consulting, lequel évalue la fréquentation quotidienne des établissements hôteliers chiffre le recul du taux d'occupation entre 4 et 8 % ... Vu comme cela, cela ne parait pas considérable... En revanche, l'effet serait contrasté, fort sensible dans les régions atlantiques, du Bordelais à la Bretagne. On peut penser que le mauvais temps y est pour quelque chose, mais aussi au sud sur une ligne Nice, Marseille, Toulouse, avec par endroit des chutes de fréquentation allant jusqu'à 25 % , et cela ce n'est pas très compréhensible sauf à le relier aux grèves : c'est pendant jours de grève que se concentrent les annulations.

Mais  il ne semble  pas que Paris et la région parisienne en pâtissent pour l'instant, alors que c'est la première destination des touristes étrangers 

Peu d'incidences en effet sur la capitale où les grands hôtels et les complexes hôteliers en général semblent épargnés par le phénomène...Ce que beaucoup d'observateurs expliquent  par le fait c'est pour beaucoup une clientèle étrangère qui a réservé depuis longtemps, que les voyages d'affaires y tiennent une grande place.

Mais cela ne préjuge pas de la suite : le fait que, pour la première fois, il y ait un mouvement de grève qui s'étale sur trois mois, coordonné, ferroviaire et aérien, d'où le risque d'entrer dans un autre épisode: du simple report à des annulations de réservations dans les prochaines semaines. 

Or, le mois de mai, qui ouvre la saison touristique, est crucial pour les agences de voyage. Voilà la plus forte crainte des professionnels : voir fléchir l'activité pour les mois à venir, au risque de compromette les réservations estivales. Car c'est en mai que les touristes étrangers planifient leurs vacances.  

Le ralentissement touristique pourrait aussi être provoqué par un début de ralentissement économique plus général ? 

Sauf qu'en l 'occurrence, c'est le calendrier des grèves qui est en train de refroidir les intentions de réservation d'une clientèle étrangère jusqu'ici en très forte progression. avec une fréquentation sur le grand Paris qui a culminé l'an dernier à 40 millions de touristes. En tout cas, une croissance supérieure à la moyenne mondiale,  jamais observée dans ces proportions depuis plus de 10 ans d'après  les représentants du secteur. Croissance deux fois plus rapide de la clientèle étrangère que la française.  

Comment va maintenant réagir cette clientèle à la vue des images qui tournent en boucle sur des grèves à répétition en France, et prolongeables jusqu'à l'été ? Les professionnels redoutent de passer d'un conflit social épisodique à un autre mode, systémique, avec les conséquence attendues sur l'économie d'un secteur qui revendique jusqu'à deux millions d'emplois.  

Faut-il aller jusqu'à réunir en mai une cellule de crise sous la responsabilité du gouvernement comme le demandent certains ? Cela fait partie des débats dans les milieux concernés.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......