LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Le comportement des femmes tend à s'aligner sur celui des hommes" sur le cumul emploi-retraite d'après la CNAV, la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse.

Quel est le profil des retraités qui cumulent un emploi et une retraite ?

2 min
À retrouver dans l'émission

Une population très hétérogène entre ceux qui ont besoin d'arrondir leurs fins de mois ou conforter leur train de vie.

"Le comportement des femmes tend à s'aligner sur celui des hommes" sur le cumul emploi-retraite d'après la CNAV, la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse.
"Le comportement des femmes tend à s'aligner sur celui des hommes" sur le cumul emploi-retraite d'après la CNAV, la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse. Crédits : Voisin / Phanie - AFP

Avec la publication des derniers chiffres de la CNAV, la Caisse nationale d'assurance vieillesse, on en sait davantage sur le profil des retraités qui cumulent une pension avec un emploi rémunéré. Et de plus en plus de femmes rejoignent cette catégorie de retraités qui ne décrochent pas malgré l’avancée en âge. Un phénomène qui, semble-t-il, traverse l’ensemble des métiers. Il est clair que la proportion de femmes est en progression, et constante, notamment depuis l’année 2009, dès qu’il a été possible de cumuler intégralement l’ensemble des ressources : la libéralisation des règles de cumul a eu pour effet d’augmenter les possibilités, et ce mouvement se poursuit même si l’âge de départ à taux plein recule… il se poursuit au point que l’on n'est plus très loin, à 48 %, d'une parité hommes-femmes sur le cumul. Pas surprenant en fait puisque les professions se sont féminisées d'une part, et que de l'autre, dans la catégorie des seniors, les femmes sont plus touchées par le chômage, et disposent de rémunérations en moyenne plus faibles. Du coup, elles essaient de compenser à leur entrée en retraite par la continuation ou la reprise d’une activité professionnelle.  

Ce qui pourrait se résumer par la formule :  moins d’emplois après 60 ans, mais encore des possibilités de  travail !

Et pour cause puisque, après les jeunes, ce sont les seniors qui sont les plus touchés par le chômage. Moins d’emploi, c’est certain ! Mais la plupart des retraités qui gardent une activité le font pour des motifs qui ne sont pas uniformes. Entre ceux qui le font en vue d’arrondir leurs fins de mois : ceux-là gagnent en moyenne 20 % de plus que les autres, mais avec de fortes variations suivant qu’ils soient ouvriers, commerçants ou artisans…. Et puis vous avez une proportion de cadres et professions libérales qui peuvent cumuler pour conserver leur train de vie et dont les compétences et l'expérience sont demandées. Autant dire qu'on a des profils de carrière extrêmement divers, qui n'ont rien à voir entre eux. 

Ce qui pose aussi la question des emplois qui pourraient être libérés pour les générations plus jeunes.

Pas tellement en réalité, du fait que les métiers qui sont exercés par les retraités sont en majorité concentrés dans un périmètre assez réduit de postes qui relèvent de services assez bien typés : des travaux d’entretien, de jardinage, comptabilité, la garde d’enfants aussi, en passant par ceux qui relèvent de l’assistance, y compris informatique. Leurs services sont attendus par leurs aînés qui, eux, sont sortis du marché du travail avant l’irruption du numérique. Difficile alors d’y voir une forme de concurrence qui serait déloyale vis-à-vis des autres générations, d’autant plus que les retraités qui cumulent emploi et retraite ne le font guère que pendant deux à trois ans, qu’ils le font le plus souvent à temps partiel… Et que, on a tendance à l’oublier, ils cotisent sur ces emplois, certes, mais ça ne leur confère pas de nouveaux points de retraite. Cela ne leur rapporte donc pas de gains supplémentaires sur leurs pensions. Ce qui n'en fait pas des cumulards. Nuance. On parle d'eux comme des cumulants.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......