LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La pose de compteurs intelligents n'a pas levé la suspicion d'une partie des usagers.

Intelligent mais pour quelle utilité ? Le compteur Linky soulève toujours des controverses

2 min
À retrouver dans l'émission

La question reste posée pour les clients: quels avantages en tirent-ils pour leur consommation ?

La pose de compteurs intelligents n'a pas levé la suspicion d'une partie des usagers.
La pose de compteurs intelligents n'a pas levé la suspicion d'une partie des usagers. Crédits : Fabrice Antérion - Maxppp

De nouvelles polémiques  en perspective  autour de la consommation d’électricité et des compteurs Linky, après les observations de la CNIL : la Commission nationale informatique et Liberté a pointé hier le fournisseur "Direct énergie" pour ne pas suffisamment informer les consommateurs …. 

Au regard des membres de cette commission, le fournisseur d’énergie ne demanderait pas assez clairement à ses clients leur consentement sur le mode de suivi de leur consommation…Le fournisseur rejette l’accusation, mais sous la menace de devoir s’acquitter d’une amende de 3 millions d’euros, il assure qu’il fera l’effort nécessaire. Ce faisant, on voit bien que cette controverse va alimenter une fois encore les diatribes entre les pro Linky et leurs opposants. Car c’est la question de l’utilité réelle de ces compteurs qui est posée. Compteurs dits intelligents parce qu’ils intègrent les technologies numériques, mais pas au point de renseigner les usagers directement par affichage de la consommation réelle. Une commodité pourtant accordée aux ménages précaires. Pourquoi donc l’usager moyen en est-il exclu ? C’est l’une des nombreuses critiques pointées notamment par l’association UFC-Que choisir, l’une de celles que la Cour des comptes a fait sienne en demandant que la société gestionnaire du réseau d’électricité Enedis améliore les moyens mis en place afin de permettre à l’usager de connaitre sa consommation détaillée… 

A première vue, il s’agit  surtout d’un problème de communication...

En tout cas, ça crée une situation paradoxale : d’un côté une société qui promeut un compteur nouvelle génération, celui de la transition énergétique, un compteur qui est sensé permettre au client de maitriser sa consommation…Mais, à l’arrivée un appareil qui n’en fournit directement que très peu !  Dès lors où est le gain pour le consommateur qui est renvoyé sur un site  ? Certes, il n’a pas à payer la pose du compteur. C’est l’installateur qui s’en charge sauf que l'opération a un coût et que  le déploiement des compteurs communicants est évalué à 5,700 milliards d’euros pour la filiale d'EDF. Il lui faudra des années d’ailleurs pour amortir ce chantier qui devrait s’achever  en 2021...Par des gains de productivité est-il dit: moins de personnel à l'horizon. Entre temps rien ne garantit que les consommateurs seront parvenus à réguler leur consommation, quand on constate que 4 % seulement de la population qui est connectée dispose d’un compte. Une minorité alors que, d’après une étude du CNRS, les foyers qui peuvent suivre leur consommation, parviendraient à réaliser, c’est une moyenne, 23 %  d’économie . 

Mais il y a ceux qui font valoir que les voisins européens sont en avance sur la France pour l’équipement de compteurs à distance et que la généralisation de ces compteurs est inéluctable

Il est vrai qu’on est au-delà des 32 millions en Italie, plus de 22 en Espagne…Il n’empêche que l’Allemagne prévoit de limiter son réseau autour de 15 % des usagers et d’autres pays comme la Belgique et la république tchèque y ont renoncé. On ne voit  donc pas qu’il y ait une fatalité à équiper intégralement un territoire. Et dans tous les cas est reposée la question de l’intérêt final pour l’usager, sans même évoquer les interrogations d’ordre sanitaire et de confidentialité des données, interrogations  qui perdurent elles-aussi.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......